Aller au contenu

Les interrogatives compléments en français

  • Type de publication: Article de revue
  • Revue: Cahiers de lexicologie
    2011 – 1, n° 98
    Du lexique aux dictionnaires en passant par la grammaire. Hommages à Chai-song Hong
  • Auteurs: Abeillé (Anne), Godard (Danièle)
  •  
  • Pages: 161 à 176
  • ISBN: 978-2-8124-0292-0
  • ISSN: 0007-9871
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4145-5.p.0161
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Cahiers de lexicologie, n° 98
  • Date de parution: 13/08/2011
  • Année de publication: 2011
  • Langues: Français
  • Résumé: Les phrases interrogatives en français, qu’elles soient racines ou enchâssées, mettent en jeu des combinaisons syntaxiques variées. A la combinatoire d’une phrase tête avec un syntagme extrait (à qui Paul a parlé), et d’un élément tête avec son complément phrastique (si Paul a parlé), il faut ajouter celle d’une phrase tête avec un ajout, à laquelle donnent lieu les mots qu- quoi et pourquoi (ainsi q’un usage de comment). Les interrogatives compléments soulèvent un autre problème, celui de la définition même d’une phrase interrogative. En effet, leur interprétation n’est pas unique (elle est interprétée soit comme une interrogation, soit comme la réponse à une interrogation). Après avoir rappelé les données, et proposé une classe des verbes qui prennent une interrogative complément, nous formulons une analyse dans la grammaire syntagmatique HPSG, suivant plus particulièrement Ginzburg et Sag (2000), auquel nous empruntons le cadre général, aussi bien que l’analyse des verbes problématiques qui fait appel à l’interpolation (ou coercion lexicale).
  • Mots-clés: interrogative, interrogation, complément, classes verbales, français, grammaire HPSG

  • Article de revue: Précédent 12/18 Suivant

    • Version pdf
Disponibilité: Disponible Actuellement indisponible
Prix normal
Support: Numérique
Code de téléchargement
Le code que vous allez entrer est à usage unique. Vous ne pourrez pas l'utiliser pour télécharger une seconde fois cette contribution.
Nous vous conseillons d'enregistrer le fichier pdf sur un espace de stockage auquel vous avez un accès régulier (disque dur, clé USB, etc.).