Aller au contenu

Présentation

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-0206-7
  • ISSN: 2262-0346
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4144-8.p.0011
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 16/12/2010
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
11
PRÉSENTATION




Les dictionnaires entretiennent une relation privilégiée avec l'orthographe.
D'abord parce que le système même des entrées met en « vedette  »les signifiants
graphiques, de sorte que tout dictionnaire, implicitement, renseigne sur l'orthographe
des mots. Ensuite parce qu'une bonne partie de la production dictionnairique propose
des informations explicites sur la graphie. Par-delà leur diversité —dictionnaires
de langue usuels, dictionnaires d'orthographe et/ou de difficultés, dictionnaires
historiques, dictionnaires spécialisés... —ces ouvrages offrent aux utilisateurs qui
s'intéressent, par utilité, par intérêt ou par curiosité, à l'orthographe une typologie
particulièrement riche, que nous avons souhaité explorer dans ce numéro des
Cahiers de lexicologie. Quelle connaissance de l'orthographe actuelle ces différents
dictionnaires apportent-ils  ?Quelle est leur cohérence ? Quel parcours historique
nous permettent-ils de retracer ? Autant de questions que les articles présentés ici
se proposent d'aborder.

Les quatre premiers articles portent sur des problèmes généraux. Camille
MARTINEZ examine la « personnalité orthographique  » de trois dictionnaires (Petit
Larousse, Petit Robert et Dictionnaire Hachette) et met en évidence les différences qui
affectent la gestion des variantes et le traitement des zones instables du lexique. Les
mêmes titres servent de point de départ à la réflexion de Christine JACQUET-PFAU
sur le « destin  »des Rectifications de 1990 ; analysant le «  péritexte  » des dictionnaires
(les informations qui précèdent ou qui suivent les rubriques alphabétiques), elle
montre les hésitations qui accompagnent la mise en ceuvre de ces propositions. Les
problèmes ne sont pas moindres pour la réforme de l'orthographe allemande, qui
a débuté il y a quatorze ans et connu deux modifications  :Stefan STIRNEMANN
critique la manière dont les lexicographes, à la demande de l'État, ont « essayé
de manipuler l'usage orthographique au lieu de l'observer et de l'enregistrer  ».
En contraste avec ces trois études, centrées sur des problèmes récents, l'article
d'Henri BÉJOINT propose une vision panoramique de l'orthographe de l'anglais
(et de sa variante américaine) en soulignant le rôle joué par les lexicographes et
les dictionnaires dans l'établissement des normes successives.


Cah. Lexicol. 97, 2010-2, p. 11-12

12 Une deuxième série de textes porte sur des « genres  » lexicographiques
particuliers. Gérard PETIT s'interroge sur la spécificité des « dictionnaires
de difficultés  » ; après une réflexion théorique sur la notion de « difficulté  »
(orthographique) de langue, il propose l'analyse critique de quatre ouvrages et pose
le problème de leur cohérence et de leur homogénéité. Michel MATHIEU-COLAS
s'attache à url genre voisin, les dictionnaires d'orthographe, dont il distingue plusieurs
types, selon le degré de complexité; l'identification decertaines lacunes le conduit
à proposer url nouveau type de dictionnaire, où la prise en compte des « éléments  »
et la multiplication des liens entre les entrées permettraient de mieux comprendre le
fonctionnement de l'orthographe. Dans url tout autre registre, André DUGAS examine
à la loupe quelques dictionnaires d'argot pour mettre en évidence l'abondance des
variantes graphiques propres à ce genre et en esquisser une typologie.

Les deux derniers articles portent sur des titres particuliers. Françoise
MARTIN-BERTHET met en évidence l'originalité du Robert Brio (successeur du
Robert méthodique)  : l'interclassement des éléments dans la nomenclature et le
système des renvois et des regroupements éclairent les relations de forme et de sens
entre les unités, faisant de ce dictionnaire de morphologie «  url outil scientifique
et pédagogique unique pour l'orthographe lexicale  ». Le dossier se conclut par la
présentation d'un « somptueux ouvrage  », le Dictionnaire historique de l'orthographe
française, publié en 1995 sous la direction de Nina Catach. Pascale CHEMINÉE
lui consacre une véritable monographie, exposant à la fois le projet sous jacent au
dictionnaire — la mise en perspective historique de l'orthographe française — et le
fonctionnement interne de l'ouvrage ; elle analyse dans le détail la richesse et la
complexité de sa structure, ce qui fait de cet article url précieux guide de lecture.

Les parcours retenus, tout en s'inscrivant plus particulièrement dans l'une de
ces grandes thématiques, empruntent de nombreuses voies de traverse qui traduisent
à la fois la complexité de la représentation orthographique dans les dictionnaires
et l'impossibilité de concevoir url dictionnaire idéal, même dans un domaine a
priori aussi structuré et normé. Parmi les préoccupations récurrentes émergent
l'importance de la « personnalité » des dictionnaires, la spécificité du travail des
lexicographes inévitablement tributaire des contraintes éditoriales, la question de
la cohérence interne, l'impact d'une approche morphologique, l'importance de la
variation orthographique, et, plus ancrées dans l'actualité, les difficultés liées aux
rectifications (en France) ou à la réforme (en Allemagne) de l'orthographe.

La diversité des analyses comme leurs points d'intersection reflètent une
production lexicographique abondante. C'est précisément cette variété, même si
elle est parfois problématique, qui témoigne de la richesse de la langue, telle qu'elle
se donne à lire dans l'orthographe.


Christine JACQUET-PFAU

et Michel MATHIEU-COLAS