Aller au contenu

Résumés/Abstracts

Accès libre
Support: Numérique
189

Résumés/ABSTRACTS

Fiona McIntosh-Varjabédian, « Le Censeur européen : un journal industrieux et utile. Réflexions sur le statut de lhomme de lettres dans une société moderne et libérale »

Le Censeur européen (1817-1819), qui sest avéré une véritable pépinière intellectuelle de la pensée libérale française comme le montrent les contributions dAugustin Thierry, Charles Dunoyer et Charles Comte, témoigne dune dégradation du statut de lhomme de lettres, volontiers assimilé à un parasite. Larticle examine les modalités de cette dégradation qui permet a contrario de comprendre les revendications de Charles Nodier et sa défense de limagination dans La Fée aux Miettes.

Le Censeur européen (1817-1819), which proved to be a true incubator for French liberal thought, as evidenced by the contributions of Augustin Thierry, Charles Dunoyer and Charles Comte, testifies to a decline in the status of the man of letters, who is readily equated with a parasite. The article examines the modalities of this degradation, which makes it possible a contrario to understand Charles Nodiers claims and his defense of the imagination in La Fée aux Miettes.

Georges Zaragoza, « Charles Nodier lecteur de Walter Scott et du roman de son temps »

Charles Nodier participe au succès des romans de Walter Scott en France au début du xixe siècle. Il sen fait lécho par la rédaction de quatre articles dans La Quotidienne en décembre 1821 et octobre 1823. Cest pour lui loccasion de confronter son approche théorique du roman, très marquée par le classicisme, à cet apport scottien, si nouveau par son recours à lhistoire ; de faire le point sur ce romantisme quil a tant contribué à faire naître et à légard duquel il garde toujours beaucoup de réticences.

Charles Nodier played a part in the success of Walter Scotts novels in France at the beginning of the nineteenth century. He gave them exposure by writing four articles 190published in La Quotidienne in December 1821 and October 1823. For him, this was an opportunity to bring his theoretical approach to the novel, quite marked by classicism, to bear on Scotts contribution, so novel in its use of history—and take stock of the Romanticism whose birth he had contributed to in a major way and about which he continued to have many reservations.

Guillaume Cousin, « Charles Nodier, théoricien de la littérature dans la Revue de Paris »

Cet article nuance lidée répandue de linadéquation du format de la revue avec le mode de penser propre à Charles Nodier. Créée en 1829, la Revue de Paris devient pour Nodier une tribune où exposer ses idées sur la littérature. Au fil de ses textes, il analyse lévolution de cette dernière, dessine les contours dune autre histoire littéraire et inscrit le romantisme dans une vision pessimiste du temps. Ces articles participent à faire de Nodier lune des voix essentielles de la Revue de Paris.

This article gives a tempered picture of the widespread idea that the magazine format in the vein of Charles Nodier was inadequate. Created in 1829, the Revue de Paris became a forum for Nodier to present his ideas on literature. Throughout his texts, he analyzes the evolution of the latter, outlines a different literary history, and places Romanticism in a pessimistic vision of time. These articles help make Nodier one of the Revue de Paris essential voices.

Marta Sukiennicka, « Léloquence révolutionnaire dans les articles de presse de Charles Nodier au tournant des années 1830 »

Au tournant des années 1830 Charles Nodier publie un cycle darticles où il réfléchit sur le lien entre la parole des orateurs révolutionnaires et lesthétique romantique. La Révolution française a bousculé les codes rhétoriques en ouvrant la voie à une nouvelle éloquence. À travers les analyses des discours de Vergniaud et de Robespierre, Nodier dégage quelques éléments-clés qui décrivent lévolution de la rhétorique vers une esthétique proprement romantique.

At the beginning of the 1830s, Charles Nodier published a series of articles in which he reflected on the link between the speech of revolutionary orators and the Romantic aesthetic. The French Revolution turned rhetorical codes upside down, paving the way for a new kind of eloquence. Analyzing Vergniaud and Robespierres speeches, Nodier 191identifies several key elements that reflect the evolution of rhetoric in the direction of a truly Romantic aesthetic.

Samy Coppola, « Charles Nodier et la critique fantaisie »

Ce texte met en évidence les caractéristiques de la critique fantaisie de Charles Nodier. Lironie, les digressions, le dialogisme font partie des moyens utilisés par ce dernier pour déplacer les lignes traditionnelles du feuilleton. Lécriture de la fantaisie exhibe les méandres de son énonciation ; lexercice constant de la dérision et de lexcentricité est source de connivence avec le lecteur, et permet à Nodier de se doter dun ethos de critique bouffon, à limage de Yorick.

This text highlights the characteristics of Charles Nodiers critique fantaisie. Irony, digressions and dialogism are among the means that he used to revise the codes underpinning the format of the serial. Fantasy-writing displays the meandering way in which it was enunciated; the constant use of derision and eccentricity creates a relationship of complicity with the reader and allows Nodier to develop a zany critical ethos—in the image of Yorick.

Caroline Raulet-Marcel, « Histoire du Roi de Bohême et de ses sept châteaux. Une polyphonie journalistique ? »

Cet article analyse le lien entre poétiques excentrique et journalistique tel quil apparaît dans Histoire du Roi de Bohême et de ses sept châteaux (1830). Dans trois chapitres portant sur la réception supposée de lœuvre dans la presse, la visée satirique de Nodier est manifeste, mais son écriture se nourrit aussi avec bonheur dune pratique de collage proprement journalistique. Plus largement le roman fait entendre quelque chose de la polyphonie dune presse où toute auctorialité est mouvante.

This article analyzes the link between eccentric and journalistic poetics as it appears in the Histoire du Roi de Bohême et de ses sept châteaux (1830). In three chapters dealing with the supposed reception of the work in the press, Nodiers satirical ambition is obvious, but his writing is also informed by a properly journalistic form of collage. More broadly, the novel conveys something of the polyphony of a press where all authorship is unstable.

192

Cary Hollinshead-Strick, « Conte dun Faust des années 1830. LAmour et le Grimoire »

LAmour et le Grimoire est à la fois une réécriture de la légende de Faust et un conte qui fait écho au développement de la presse des années 1830. En prêtant sa plume à Amandus qui veut séduire Marguerite, Maxime ressemble aux journalistes, dont les écrits spirituels profitent aux éditeurs qui espèrent attirer de nouveaux abonnés. Charles Nodier, qui refuse de voir limprimerie comme un agent de perfectibilité, met en lumière les risques de laccélération de sa production sur un ton léger et badin.

LAmour et le Grimoire is both a rewrite of the Faust legend and a tale that reflects the development of the press of the 1830s. By lending his pen to Amandus, who wants to seduce Marguerite, Maxime resembles those journalists whose spiritual writing benefits publishers who hope to attract new subscribers. Charles Nodier, who refuses to see printing as an agent of perfectibility, highlights the risks of speeding up his output with a light and playful tone.