Skip to content

Compte rendu

View all information ⮟

  • ISBN: 978-2-406-06979-9
  • ISSN: 2264-8496
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-06980-5.p.0239
  • Publisher: Classiques Garnier
  • Parution date: 06-06-2017
  • Periodicity: Biannual
  • Language: French
Free access
Support: Digital
239

Pierre Schmidt, Chemin(S), Gand (Belgique), Imprimerie Geers, 2013, 80 p., 17,5 x 23 cm. No ISBN : 978-2-7466-6057-1, 25 €.

« Un voyage dimpressions1 »

Pierre Schmidt, photographe, sest laissé séduire par la Promenade de Dieppe aux montagnes dÉcosse de Charles Nodier. Il a donc, à son tour, entrepris une promenade, photographique cette fois, sous les mêmes cieux. Il sagit pour lui de rendre compte, grâce à limage, des sensations et des émotions quil a revécues parallèlement à celles que Nodier avait éprouvées et décrites. Deux cheminements sentremêlent, se tressent intimement à presque deux siècles dintervalle. « Jentrais dans les Highlands, et lÉcosse entrait dans mon cœur, à jamais2 » écrit Pierre Schmidt comme aurait pu lécrire Nodier.

Le livre présente une cinquantaine de photos de cette « promenade », qui, toutes, sont en dialogue avec des extraits du texte de Nodier. Pas de visages, aucune silhouette humaine sur ces photos, tout y est végétal et minéral, permettant ainsi lillusion que cest la « voix off » de Nodier qui nous conduit aux rives de ces lacs ou face à ces pics, devant ces ruines bruissantes de souvenirs, sur ces landes emplies du murmure des légendes. Le choix du noir et blanc marque demblée la limite du pittoresque facile ; ici rien de tel, chaque photo semble contenir son histoire, qui peut bien avoir été « de bruit et de fureur », mais que le photographe a suspendue, concentrée pour en préserver la force de suggestion ; qui peut bien avoir été de douce mélancolie ou de fascination morbide pour les âpres solitudes des hautes terres et les miroitements mortifères des eaux lacustres, mais dont le photographe a saisi la magie équivoque conduisant aux portes du songe.

Car, cest ici, la belle réussite de cet ouvrage ; loin de nêtre quune invitation au voyage, quune invitation à la découverte de terres inconnues 240– ce qui serait en soi un objectif louable et digne dintérêt – il nous invite à la confrontation entre une réalité géographique avérée et dautres territoires qui nous habitent ou nous hantent. Il y a, dans la démarche de Pierre Schmidt, quelque chose qui aurait passionné Nodier, en ce que son art de la photo scrute tout autant les effets fuyants dun ciel toujours en mouvement, que les imperceptibles oscillations des pulsions de lâme. Ainsi la photo consacrée au Loch Lomond3 est-elle à la limite de labstraction – Turner ! – elle ne cherche pas à identifier, à décrire, elle se « contente » daller au cœur de la rencontre entre le lieu et celui qui le reçoit. Un art éminemment subjectif pourrait-on dire ? Vieux débat et probablement stérile puisquil est impossible de dire si la photographie épouse le regard de Nodier, celui de Pierre Schmidt ou le mien.

Un livre rare, précieux qui saura trouver son lecteur par son exigence et sa force.

Georges Zaragoza

Université Bourgogne –
Franche-Comté (Dijon)

Centre Pluridisciplinaire
Textes et Cultures (CPTC)

1 Expression que Nodier choisit pour qualifier la démarche qui sera la sienne dans les Voyages pittoresques dans lancienne France.

2 P. 74.

3 P. 17.