Skip to content

Résumés/Abstracts

Free access
Support: Digital
135

Résumés/Abstracts

Shinobu Chujo, « Le Peuple des hommes cassés et Yoshio Yamanouchi »

Le Peuple des hommes cassés, écrit en 1926 sans doute à la demande de Yoshio Yamanouchi, est une adaptation de Jirô à la recherche de son âme inspiré par le voyage en Espagne de Paul Claudel en juillet 1925. Leur décor et ses composants sont différents, mais leur thème est le même : Jirô finit par retrouver son âme. Luniversité Waseda conserve le manuscrit du Peuple des hommes cassés, grâce au don de Yoshio Yamanouchi qui le possédait.

Le Peuple des hommes cassés written in 1926 perhaps at the request of Yoshio Yamanouchi is an adaptation of Jirô à la recherche de son âme inspired by the trip in Spain in 1925. Their setting and components are different, but their theme is the same: Jirô finally finds his soul. Waseda University keeps Peuple des hommes casséss manuscrit, thanks to the donation of Yoshio Yamanouchi who owned it.

Emmanuelle Kaës, « 1925 : une définition de limage par Claudel »

En 1925, Claudel redécouvre dans un passage du Journal de 1895 de Jules Renard une critique de ses images « vaguement belles » auxquelles il faudrait préférer « limage exacte, bien supérieure ». La méditation que suscitent en retour ces réserves sinscrit dans une réflexion très ancienne sur la métaphore dans LArt poétique et sur « le don dimage » du poète catholique. Cependant, cette note de décembre 1925 offre un « moment » singulier de la pensée de Claudel.

In 1925, Claudel rediscovers in a passage of Jules Renard 1895 Diary a critic of his “vaguely fine”pictures to which it would be better to prefer “the mostly higher exact picture”. The meditation which these reservations arouse in return is in line with a very old reflection on the metaphor in LArt poétique and on “the picture gift” of the catholic poet. However, this december 1925 note offers a singular “moment” of Claudel thought.

136

Olivier Belin, « Quand le banquet tourne mal. Les surréalistes contre Paul Claudel en 1925 »

En 1925, les surréalistes, qui ont publié leur manifeste quelques mois plus tôt et sont donc un tout jeune mouvement, répondent à des propos de Claudel rapportés dans la revue italienne Comoedia les critiquant et notamment, les taxant de pédérastie. Leur réponse, cinglante, du 1er juillet, diffusée par tract, prend la forme dune « Lettre ouverte à Monsieur Paul Claudel ambassadeur de France au Japon », constitue une attaque en règle de toutes les valeurs représentées à leurs yeux par Claudel.

In 1925, the surrealists, who published their manifesto a few months earlier and are therefore a very young movement, respond to statements by Claudel reported in the Italian magazine Comoedia criticizing them and in particular, accusing them of pederasty. Their scathing July 1 response, circulated by flyer, takes the form of an “open letter to Mr. Paul Claudel ambassador of France to Japan”, and constitutes an orderly attack of all values represented to them by Claudel.

Pascal Lécroart, « Visages de Claudel. Lannée 1925 à travers sa correspondance »

Larticle propose une vision de lannée 1925 à partir des nombreuses lettres alors écrites par Claudel. Sans être un support détude aussi précis que le Journal, elles proposent différents visages de leur auteur. Lécrivain soucieux de la valorisation de son œuvre est aussi une autorité morale souvent sollicitée. Mais ses comportements varient en fonction de ses interlocuteurs, manifestant les multiples tensions de sa personnalité. Six lettres inédites complètent létude.

This paper proposes here a vision of the year 1925 from the numerous letters then written by Claudel. Without being a way of study as precise as his diary, they propose various faces of their author. The writer concerned with the valorization of his literary work is also an often requested moral authority. But his behaviour varies according to his interlocutors, showing the multiple tensions of his personality. Six unpublished letters complete the study.

Michel Wasserman, «1925 : lannée de congé statutaire de lAmbassadeur de France au Japon »

Ayant satisfait au cours des trois premières années de sa mission dambassadeur au Japon aux exigences de lambitieux programme que lui avait assigné le Quai dOrsay, Claudel va passer son année de congé statutaire en France à œuvrer à la mutation quil espère à Berlin. Il nen demeure pas 137moins lambassadeur au Japon en titre, préside plusieurs réunions destinées à piloter de Paris les projets bilatéraux en cours et prononce plusieurs conférences sur le Japon dans diverses grandes villes de France et dEurope.

Having satisfied during the first three years of his ambassador mission in Japan to the requirements of the ambitious program assigned to him by the Quai dOrsay, Claudel will spend his statutory leave year in France to work for a transfer he hopes to Berlin. However he remains titular ambassador in Japan, chairs several meetings aimed at leading from Paris the bilateral projects on the way and gives diverse conferences on Japan in various big cities in France and Europe.

Michel Lioure, « Claudel et Gide : le dernier dialogue »

1925 est lannée de la dernière rencontre entre Claudel et Gide. Après la vive altercation de 1914, provoquée par laveu de lhomosexualité de Gide à loccasion de la publication des Caves du Vatican, les relations reprirent avec intermittences et préludèrent à une entrevue solennelle, en 1925, où la confirmation de lidéal moral de Gide, éloigné de lesprit chrétien, entraîna une ultime et définitive rupture avec Claudel.

1925 was the year Claudel and Gide met for the last time. After the sharp altercation sparked off by Gides admission of his homosexuality, when his novel Les Caves du Vatican was published, the relationship between the two men started again on an intermittent basis, and was the prelude to a formal meeting in 1925. During that meeting the confirmation of Gides moral ideal, which was a long way from the Christian spirit, caused a final and irreversible rupture with Claudel.

Marie-Victoire Nantet, « Un été au Château de Lutaine »

Paul Claudel passe lété au château de Lutaine quil a loué pour accueillir les siens. Cest loccasion de découvrir ce cœur de la vieille France dont il a rêvé quand il était au Japon. Églises et châteaux du Val-de-Loire affinent ses connaissances en architecture et nourrissent les quatre Conversations en Loir-et-Cher quil tirera de son séjour.

Claudel spends the summer at the Lutaine Castle he rented for welcoming his family. It gives him the opportunity to discover the heart of the Old France he dreamed of when he was in Japan. Churches and castles of the Val-de-Loire sharpen his knowledge in architecture and feed the four Conversations en Loir-et-Cher, that he will draw from his stay.

138

Michal Donley, « Le voyage de Paul Claudel en Angleterre. Octobre 1925 »

En octobre 1925 Claudel passa une semaine en Angleterre où il donna une série de conférences sur la Poésie et la Religion. Dans son Journal il nota les noms des gens quil rencontra. Ce texte essaie de les identifier et dévaluer la nature et le succès de sa visite. Il est fait référence aussi à limpression personnelle quil a retirée des lieux visités.

Claudel went to England in October 1925 to give a series of lectures on Poetry and Religion. The entries in his Journal include the names of people he met. This text aims to identify who they were, and to assess the nature and success of his presentation. Some account is also given of his own impression of the places he visited.