Aller au contenu

Résumés

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-406-10646-3
  • ISSN: 2119-9434
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-406-10647-0.p.0197
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 24/06/2020
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
197

Résumés/Abstracts

Jean Balsamo, « Les Essais (et Montaigne) à lépreuve de lhistoire littéraire »

Plus que toute autre, la méthode littéraire, est à même de prendre en considération les Essais, dans leur ensemble et leur détail, de la première à la dernière phrase, pour décrire la forme littéraire et oratoire dun discours lié à une représentation de leur auteur, en analyser les ressources et les effets, et les interpréter dans leur ambition de répondre, sur un mode et dans un espace particuliers, à la question politique, religieuse et civile impliquant Montaigne et ses lecteurs.

Mots-clés : Essais, méthode littéraire, parole, discours, portrait.

Jean Balsamo, “The Essais (and Montaigne) put through their paces by literary history”

More than any other method, the “literary method” enables us to consider the Essais, as a whole and in detail, from the first to the last sentence. It makes it possible to describe the literary and oratorical form of a discourse that is linked to a representation of their author, analyze their resources and effects, and interpret them in terms of their aim to respond, in a specific way and specific space, to the political, religious, and civil issues that affected Montaigne and his readers.

Keywords: Essais, literary method, speech, discourse, portrait.

Philippe de Lajarte, « Entre “fantasie” et “reglement”. Exercice du jugement et vérité dans les Essais »

On sest ici proposé, en prenant en compte le travail critique effectué sur les Essais dans les cinquante dernières années, de revenir sur les places tenues et les rôles respectivement joués par la « fantasie » et le « reglement » dans le discours de lessai montaignien – au regard, notamment, de lun de ses traits les plus caractéristiques : lirrégularité – et du rapport que ce discours entretient avec la vérité.

Mots-clés : pyrrhonisme, Essai (écriture de l), études montaignistes, jugement sceptique.

198

Philippe de Lajarte, “Between “fantasy” and regulation. The exercise of judgment and truth in the Essais

By examining the critical work carried out on the Essais over the last fifty years, this article proposes to revisit the places held and the roles played by “fantasy” and “regulation” respectively in the discourse of the Montaignian essay. It will do so with regard, in particular, to one of its most defining features: irregularity, as well as to the relationship that this discourse maintains with truth.

Keywords: Pyrrhonism, (the writing of the) Essais, Montaigne studies, skeptical judgement.

Luc Sautin, « “Une dispensation si malicieusement ordonnée”. À propos de quatre “contes cruels” dans le chapitre ii, 27 des Essais, “Couardise mère de cruauté” »

La réécriture de récits historiques est pour Montaigne loccasion dune réflexion sur la place du lecteur dans le dispositif de représentation. À travers une étude des quatre récits « atroces » ajoutés après 1588 par Montaigne à la fin du chapitre « Couardise mère de cruauté » cet article analyse les reconfigurations narratives opérées par lauteur et montre comment celles-ci visent à affecter la réception du lecteur en le plaçant au centre perspectif des supplices mis en scène.

Mots-clés : représentation, cruauté, réécriture, lecteur, récit.

Luc Sautin, A dispensation so maliciously ordered – On four cruel tales in Couardise mère de cruauté (Chapter II, 27 of the Essais)”

The rewriting of historical narratives offered Montaigne the opportunity to reflect on the readers place in relation to representation. Through the study of four “atrocious” stories added after 1588 by Montaigne to the end of the chapter “Couardise mère de cruauté” (Cowardice, the Mother of Cruelty), this article analyzes Montaignes narrative reconfigurations and shows how these modifications affect the readers reception of the text, by placing him or her at the perspective center of the represented ordeals.

Keywords: representation, cruelty, rewriting, reading, narrative.

Stéphanie Péraud-Puigségur, « Un sage ignorant qui “désenseigne la sottise”. À lécole paradoxale des Essais de Michel de Montaigne »

La figure du sage ignorant permet à Montaigne dexplorer son rapport au savoir et à lautorité en se démarquant des figures repoussoirs des pédants 199et des dogmatiques. La relation du maître ignorant socratique à son disciple présentée par Montaigne est analogue à la relation que le texte des Essais établit avec son lecteur. À travers la figure du sage ignorant et lécriture de lessai se dessine un éthos philosophique singulier qui participe de la puissance formatrice de louvrage.

Mots-clés : figure, sagesse, ignorance, dogmatisme, savoir.

Stéphanie Péraud-Puigségur, “An ignorant wise man who “unteaches foolishness”. At the paradoxical school of Michel de Montaignes Essais

The figure of the “ignorant wise man” enables Montaigne to explore his own relationship with knowledge and authority by distinguishing himself from the negative figures of pedants and dogmatists. The relationship of the ignorant Socratic master with his disciple is similar to the relationship that the text of the Essais establishes with its reader. Through the figure of the “ignorant wise man” and the writing of the essay, a philosophical ethos emerges, which participates in the formative power of the work.

Keywords: figure, wisdom, ignorance, dogmatism, knowledge.

Sylvia Giocanti, « Le sage sur le mol oreiller de lignorance. Une figure du philosophe sceptique »

La figure du sage ignorant dans les Essais de Montaigne coïncide-t-elle avec celle de Socrate ? Serait-elle plutôt construite à partir de la sagesse des simples ? À moins que le sage ignorant soit une émanation de léthique sceptique, sous une forme modernisée. Larticle se propose de montrer en quoi « la tête bien faite » qui se repose sur le mol oreiller de lignorance et de lincuriosité est indissociablement une figure du philosophe sceptique et du sage ignorant.

Mots-clés : Montaigne, Socrate, scepticisme, sagesse, ignorance.

Sylvia Giocanti, “The wise man resting on the soft pillow of ignorance. A figure of the skeptical philosopher”

Does the figure of the “ignorant wise man” in Montaignes Essais coincide with that described by Socrates? Is it actually built on the wisdom of simple men? Or perhaps the “ignorant wise man” is a product of a modernized form of skeptical ethics. This paper aims to show how the “good head” resting on the soft pillow of ignorance and incuriosity is both a figure of the skeptical philosopher and the “ignorant wise man.”

Keywords: Montaigne, Socrates, skepticism, wisdom, ignorance.

200

Alice Vintenon, « Lanimal comme figure du “sage ignorant”. Des paradoxes contre les Lettres à l“Apologie de Raymond Sebond” »

Lecteur des paradoxes humanistes contre les lettres, Montaigne sapproprie librement cette tradition dans l« Apologie de Raymond Sebond », où il donne une dimension nouvelle à lambiguïté caractéristique de ces textes. Le cas des animaux, qui incarnent les avantages de lignorance mais ne semblent pas pouvoir être imités par le lettré, participent du caractère déceptif du chapitre, comme le confirme la comparaison avec le bestiaire dAgrippa et de certains irregolari italiens.

Mots-clés : ignorance, animaux, exemplarité, paradoxe, Henri-Corneille Agrippa.

Alice Vintenon, “The animal as a figure of the ignorant wise man. Paradoxes against classical literature in Montaignes Apologie de Raymond Sebond

Montaigne, who read some of the humanist paradoxes against classical literature, reinterprets this tradition in “Apologie de Raymond Sebond,” in which he offers a new perspective on the ambiguity typical of these texts. The figures of animals, which embody the advantages of ignorance but cannot be imitated by the scholar, contribute to the deceptive nature of the chapter, as a comparison with Agrippas De incertitudine and some Italian irregolari confirms.

Keywords: ignorance, animals, exemplarity, paradox, Henri-Corneille Agrippa.

Fabien Pascal Lins, « Le savoir illettré, Michel de Montaigne »

Trois figures récurrentes dans les Essais nous semblent représenter trois manières distinctes de se rapporter au savoir et à lignorance. Nous les nommerons Simple, Sot et Ignorant philosophe. La sagesse et la félicité naturelles du Simple font ladmiration de Montaigne. Se pose dès lors la question de son aptitude à la connaissance. Y aurait-il chez le Simple un savoir illettré susceptible de guider Montaigne dans la formation de son jugement ?

Mots-clés : Montaigne, simple, sot, ignorant philosophe, savoir illettré.

Fabien Pascal Lins, “Illiterate knowledge, Michel de Montaigne”

This paper considers how three recurring figures in the Essais seem to represent three distinct ways of relating to knowledge and ignorance. We will call them the Simpleton, the Fool, and the Ignorant Philosopher. Montaigne admires the natural wisdom and happiness of the Simpleton. The question of his aptitude for knowledge 201then arises. Is there, in the Simpleton, a form of illiterate knowledge that could guide Montaigne in the formation of his judgment

Keywords: Montaigne, simpleton, fool, ignorant philosopher, illiterate knowledge.

Claude La Charité, « Montaigne lecteur de lédition rabelaisienne de Politien »

Montaigne a hérité de La Boétie du t. I des Opera de Politien, publié chez Gryphe en 1550, dans une réédition du travail éditorial de Rabelais de 1533. Montaigne a-t-il lu Politien ? Certains indices suggèrent que oui, notamment son goût pour lallure poétique « à sauts et à gambades », proche de lécriture saltuatim et vellicatim de Politien. Au reste, « Des pouces » (II, 26) fait écho à la miscellanée xlii de lItalien. Tout indique que Montaigne a lu Politien par-dessus lépaule de Rabelais. 

Mots-clés : ex-libris, La Boétie, Des pouces, À sauts et à gambades, Saltuatim et vellicatim.

Claude La Charité, “Montaigne, a reader of the Rabelaisian edition of Poliziano”

Montaigne inherited the first volume of PolizianoOpera from La Boétie, which was published by Gryphius in 1550, in a re-edition of Rabelais editorial work of 1533. Did Montaigne read Poliziano? There is some evidence to suggest so, especially given his taste for poetic progress “by leaps and skips,” similar to Polizianos saltuatim et vellicatim style. Besides, “Des pouces” (II, 26) echoes the Italians Miscellany 42. Everything therefore suggests that Montaigne read Poliziano over Rabelais shoulder.

Keywords: ex-libris, La Boétie, Des pouces, by leaps and skips, saltuatim et vellicatim.

Alain Legros, « Montaigne annotateur dun projet de réforme judiciaire ? En dialogue avec François Rouget »

Dans un article récent (BSIAM 69, 2019 – 1), F. Rouget a publié la transcription intégrale dun manuscrit de 1584 qui expose un projet de réforme judiciaire en Béarn. Les illustrations jointes en annexe reproduisent neuf notes qui pourraient être attribuées à Montaigne. Conçue comme une réponse aux interrogations de lauteur sur ce point, la présente notule, tout en saluant sa prudence, tend à montrer que ces notes ne sont pas autographes et quil pourrait même sagir dun faux.

Mots-clés : Montaigne, autographes, justice, Béarn, authenticité.

202

Alain Legros, “Montaigne, annotator of a legal reform project? In dialogue with François Rouget”

In a recent article (BSIAM 69, 2019 – 1), François Rouget published the complete transcription of a manuscript from 1584, which details a judicial reform project in Béarn. The attached illustrations reproduce nine notes that can be attributed to Montaigne. Created in response to the authors questions on the subject, this note, while commending its prudence, shows that these notes are not originals and might even be forgeries.

Keywords: Montaigne, originals, law, Béarn, authenticity.

Article de revue: Précédent 13/13