Aller au contenu

Résumés/Abstracts

Accès libre
Support: Numérique
155

Résumés/Abstracts

Anna Bettoni, « Lédition vénitienne de la Theologia naturalis de 1581 et Montaigne »

Une édition vénitienne de la Theologia naturalis de Sebond, parue à quelques mois de distance du passage de Montaigne par Venise en novembre 1580 et pourvue par son imprimeur dune « Præfatio » qui semble remplacer le prologue mis à lIndex, peut être analysée comme laboutissement dun parcours, philosophique et linguistique. Le contexte de la Sérenissime permet de voir ce parcours comme ayant été accompli par Montaigne et par limprimeur vénitien dans le cadre dun même réseau intellectuel.

A Venetian edition of Theologia naturalis by Sebond, published a few months away from the passage of Montaigne by Venice on November 1580, and provided by his printer with a « Præfatio » which seems to replace the Prologue set in the Index, can be analyzed as the culmination of a path, philosophical and linguistic. The study of the context of the Serenissima allows to see this path as accomplished by Montaigne and the Venetian printer as part of the same intellectual network.

Carlo Cappa, « Un cosmopolitisme électif. Accomplir lhomme par léducation »

Dans « De linstitution des enfants », on peut saisir des résonances avec dautres lieux textuels, qui confèrent à limage de léducation plusieurs fonctions différentes, ce qui rend ce chapitre une composante essentielle pour comprendre leffort de Montaigne pour positionner sa réflexion – et son portrait en tant quintellectuel – dans un milieu culturel précis. Cette contribution propose une interprétation de léducation en liaison avec les thèmes de la conversation, du voyage et de lexpérience.

In the chapter Of « Institution and Education of Children », we can hear the echoes of different passages of the book, which give precise functions to the image of education : the chapter so becomes an essential component for understanding Montaignes intention of placing his thought – and his portrait as an intellectual – inside a specific cultural sphere. This article proposes an interpretation of education linking it with other themes : conversation, voyage, and experience.

156

Raffaele Carbone, « Montaigne, la Méditerranée et les différences culturelles »

Considéré comme un penseur qui a élaboré une réflexion pénétrante sur le Nouveau Monde, Montaigne nest pas moins attentif aux rapports de force et aux constellations culturelles de la Méditerranée. Cet article montre, dune part, que le monde méditerranéen apparaît chez Montaigne comme une configuration de différences, de transgressions, de passeurs culturels et, dautre part, que la découverte du Nouveau Monde le pousse à situer la Méditerranée dans un champ plus large.

Regarded as a thinker who developed a penetrating reflection on the peoples of the New World, Montaigne is no less attentive to the balance of power and cultural constellations of the Mediterranean. This article shows, on the one hand, that the Mediterranean world appears in Montaigne as a configuration of differences, transgressions, cultural mediators and, on the other hand, that the discovery of the New World spurs him to position the Mediterranean within a wider context.

Valerio Cordiner, « Le dernier rempart contre la violence du temps »

Le pacifisme de Montaigne pendant les guerres civiles nest pas une attitude isolée, mais rejoint en réalité lopinion de la majorité silencieuse de la population française. Une lecture du Journal de Gouberville en témoigne et permet de surcroît de déceler entre les deux auteurs, au-delà dune orientation commune, des affinités de caractère et une compréhension semblable des causes réelles du conflit.

Montaignes pacifist attitude during the Civil Wars was not an exception. Conversely, it reflects the opinion of the silent majority of the French population. This is self evident if we take into consideration Goubervilles attitude in his Journal. The comparison between Gouberville and Montaignes reveals a similar outlook, and a similar way of understanding the conflict and its causes.

Giovanna Devincenzo, « Les “après-dînées” de la rue Saint-Honoré, ou Marie de Gournay amoureuse de la langue française »

Cette contribution entend illustrer lapport des idées de Marie le Jars de Gournay au débat sur la langue française entre xvie et xviie siècle, se concentrant notamment sur le rôle clé joué par les « après-dînées » qui se tenaient chez elle, rue Saint-Honoré, autour de lannée 1630. Cest au cours de ces rencontres que saffirme de plus en plus lexigence dun instrument de sauvegarde de la langue française, suivant les modèles italiens de lAccademia fiorentina et de lAccademia della Crusca.

Despite her controversial reputation, Marie le Jars de Gournay provided a remarkably influential contribution to several major debates of her time. In particular, her involvement 157in the linguistic field should be better focused in order to point out to which extent the ideas circulating in her literary circle enriched the history of French language and even played a part in the founding of the Académie Française.

Carlo Montaleone, « Montaigne, pratique de loubli et erreurs de perspective »

Récemment on a parlé de manière erronée dune pratique de loubli chez Montaigne. En réalité, Montaigne na jamais entendu parler de loubli comme dun pouvoir prêt à être utilisé à plaisir. Loubli ne peut pas être lélément constitutif dune pratique, à moins quil nexiste pas un monde où soient possibles des pratiques totalement dépourvues déléments volontaires. De ce point de vue, les pages où Montaigne utilise les données de la mémoire comme avant-poste de lesprit sont très intéressantes.

Recently some critics have analysed the pratique de loubli in Montaigne with a very inadequate attitude. In fact, Montaigne never intended loubli as it were a power ready to use freely. Loubli cannot be the element from which a practice could be derived, unless exists a world where practices completely deprived of volontier elements exist. From this point of view, the pages where he considers memory.

Renzo Ragghianti, « “Je leur eusse plustost ordonne de lellebore que de la cicue”. Loccasio legis »

Polysémique, le terme « justice » est pour Montaigne non dénué dindétermination. Par son activité au parlement de Bordeaux, il prend conscience de labsence de fondements théorique et pratique de la justice. Cela implique son scepticisme juridique qui distingue entre la ratio de la loi et loccasio. Ainsi, lors de la répression judiciaire des sorcières, médecins et ecclésiastiques se font entendre contre cette chasse. Les prises de position de Montaigne ne sont donc ni isolées, ni originales.

In Montaigne “justice” is a polysemic word, connoted by a degree of indetermination. The absence of a theoretical and practical foundation of justice is closely connected to Montaignes experience as a member of the parliament of Bordeaux. This implies a juridical skepticism. Therefore, it is necessary to distinguish between ratio and occasio of law, and when physicians and clerics will oppose the repression of witchcraft, Montaigne will not express an isolated, nor original opinion.

Marco Sgattoni, « En passant par Bâle »

En 1580, Montaigne quitte la France, emportant une copie de ses Essais, qui lui sera confisquée à Rome pour être soumise au jugement de la censure. En chemin, il semble mener une sorte denquête sur lurgence politique de mettre un terme aux 158guerres de religion : il décide de séjourner dans la tolérante Bâle, où il se confronte aux héritiers intellectuels des hérétiques italiens, avec des idées qui prennent forme en ce terre du milieu et, en particulier, avec le naturalisme aristotélicien.

In 1580 Montaigne leaves France, carrying a copy of his own Essais which will be confiscated in order to be examined by the Vaticans censure. On the way to Rome, he seems to conduct a sort of investigation into the urgent political need to stop the religious conflicts : he chooses to stay for a while in the open-minded (tolerant) city of Basel, where he cherishes the opportunity to face the intellectual heirs of the Italian heretics and the ideas taking shape in such a middle ground, especially the Aristotelian natural philosophy.