Aller au contenu

Compte-rendu du conseil d’administration de la SIAM du 16 novembre 2013

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3038-1
  • ISSN: 2119-9434
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3039-8.p.0015
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 28/07/2014
  • Périodicité: Semestrielle
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
15

Compte-rendu
du Conseil dAdministration
de la SIAM du 16 novembre 2013

Le CA débute à 17h15.

Présents : Olivier Guerrier, Bernard Sève, Marc Foglia, Élisabeth Schneikert, Dominique Brancher, Bérengère Basset, Nicolas Lombart, Armelle Andrieux.

Excusé absent : Philippe Desan.

La séance débute par un plébiscite réservé à Marc Foglia pour le travail accompli et parfaitement réussi pour notre site.

Puis les discussions sorientent de nouveau vers le bulletin, dont Olivier Guerrier souligne quil reste le seul problème. En effet, nous manquons darticles pour le moment : Bérengère Basset précise que, pour le prochain bulletin nous nen avons que quatre ou cinq, le principal problème restant le premier numéro de 2014. Élisabeth Schneikert précise quil était en effet, pour ses premiers numéros, un bulletin de société damis, mais quil est devenu scientifique. O. Guerrier pense quil ne lest pas entièrement, ne serait-ce que parce quil contient les comptes-rendus des assemblées générales et des conseils dadministration, et quil nest pas exclu dy voir une bi-polarité des articles.

Nicolas Lombart pense que nous devons être agressifs, étant donné quil ny a que deux revues sur Montaigne dans le monde, et O. Guerrier préconise délargir nos réseaux, soutenu par E. Schneikert qui propose de passer par le fichier des thèses et des jeunes chercheurs, même sil ny a actuellement, comme le souligne O. Guerrier, que quatre à six doctorants qui travaillent sur Montaigne.

16

Une ouverture vers la Philosophie doit être faite daprès B. Basset, tandis quO. Guerrier évoque la conférence à venir dEmiliano Ferrari.

En ce qui concerne le colloque sur lerreur, D. Brancher préconise de faire un numéro thématique.

O. Guerrier ajoute que nous pourrions imaginer des numéros à géométrie variable en multipliant les responsables, comme le fait déjà Philippe Desan pour les Montaigne Studies, puis Bernard Sève reprend lidée avancée par Olivier Miller lors de lAG sur le domaine étranger : il serait bon aussi de traduire en français certains articles écrits à létranger (à cet égard, Steffen Deutschbein sest proposé pour traduire les articles de lallemand).

Bien entendu, laide proposée par François Roussel sera la bienvenue, reste à définir son statut, précise O. Guerrier : il serait possible de lui proposer une carte blanche pour la responsabilité dun numéro ; il a dailleurs, par la suite, été désigné comme troisième responsable du Bulletin.

Le dernier sujet abordé est le colloque sur lerreur : O. Guerrier évoque aussi un certain nombre de personnes auxquelles il demandera de faire partie du comité scientifique ; il propose aussi de le réaliser à Bordeaux, où la librairie Mollat et le lycée Montaigne pourraient peut-être nous accueillir, en plus des lieux universitaires.

La séance est levée à 18h.

Armelle Andrieux,
secrétaire générale