Aller au contenu

Bibliographie

Afficher toutes les informations ⮟

  • ISBN: 978-2-8124-3191-3
  • ISSN: 2417-6400
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-3192-0.p.0155
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Date de parution: 17/09/2014
  • Langue: Français
Accès libre
Support: Numérique
155 BIBLIOGRAPHIE

MANUEL BIBLIOGRAPHIQUE ET MANUSCRITS

Brix, Michel, Manuel bibliographique des œuvres de Gérard de Nerval, Namur,
Presses universitaires de Namur, Etudes nervaliennes et romantiques, 1997.
Richer, Jean, Les manuscrits ^'Aurélia de Gérard de Nerval, présentés par Jean
Richer, Paris, Les Belles Lettres, 1972.

ÉDITIONS DE NERVAL

ŒUVRES COMPLÈTES
Nerval, Gérard de, Œuvres, éd. Albert Béguin et Jean Richer, Paris, Gallimard,
Bibliothèque de la Pléiade, 1.1 (1952), t. II (1956).
Nerval, Gérard de, Œuvres complètes, éd. Jean Guillaume et Claude Pichois, Paris,
Gallimard, Bibliothèque de la Pléiade, 1.1 (1989), t. II (1984), t. III (1991).
Nerval, Gérard de, Œuvres complètes, sous la direction de Jean-Nicolas Illouz,
Paris, Classiques Garnier, en préparation. Déjà parus  :
- Tome I  : Choix des poésies de Ronsard, Dubellay, Baïf, Belleau, Dubartas,
Chassignet, Desportes, Régnier, édition préfacée, établie et annotée par Jean-
Nicolas Illouz et Emmanuel Buron, Paris, Classiques Garnier, 2011.
- Tome XIII  : Aurélia, édition préfacée, établie et annotée par Jean-Nicolas
Illouz, Paris, Classiques Garnier, 2013.

156 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

AUTRES ÉDITIONS RÉCENTES
Aurélia ou le rêve et la vie, édition établie et présentée par Jean Richer avec la
collaboration de François Constans, Maria Luisa Belleli, John William
Kneller, Jean Senelier, Paris, Minard, 1965.
Les Illuminés, éd. Max Milner, Paris, Gallimard, Folio, 1976.
Aurélia, Un roman à faire, Les Nuits d'octobre, Petits Châteaux de Bohême, Pandora,
Promenades et souvenirs, éd. Jacques Bony, Paris, Flammarion, 1990.
Lorely, éd. Jacques Bony, Paris, José Corti, 1995.
Léo Burckart, L'Imagier de Harlem, éd. Jacques Bony, Paris, GF-Flammarion,
1996.
Poèmes d'outre-Rhin, éd. Jean-Yves Masson, Paris, B. Grasset, 1996.
Les Illuminés, Pandora, Aurélia, éd. Michel Brix, Paris, Librairie générale
française, 1999.
Contes et Facéties, éd. Michel Brix, Jaignes, La Chasse au Snark, 2000.
Le «  Faust  » de Goethe traduit par Gérard de Nerval, éd. Lieven D'Hulst, Paris,
Fayard, 2002.
Méry, Joseph, et Nerval, Gérard de, Le Chariot d'enfant, éd. Michel Brix et
Stéphane Le Couëdic, Jaignes, La Chasse au Snark, 2002.
Jodelet ou l'Héritier ridicule, éd. Jacques Bony, Jaignes, La Chasse au Snark, 2002.
Les Filles du feu, Les Chimères, préface de Gérard Macé, éd. Bertrand Marchai,
Paris, Gallimard, Folio classique, 2005.
Aurélia, précédé de Les Nuits d'octobre, Pandora, Promenades et souvenirs, préface de
Gérard Macé, éd. Jean-Nicolas Illouz, Paris, Gallimard, Folio classique, 2005.
Les Chimères, La Bohême galante, Petits Châteaux de Bohême, préface de Gérard
Macé, éd. Bertrand Marchai, Paris, Gallimard, Poésie/Gallimard, 2005.
Lénore et autres poésies allemandes, préface de Gérard Macé, éd. Jean-Nicolas
Illouz avec la collaboration de Dolf Oehler, Paris, Gallimard, Poésie/
Gallimard, 2005.
La Bohême galante (L'Artiste, 1er juillet-15 décembre 1852), Introduction, notice,
notes et relevé des variantes par Philippe Destruel, Tusson, Du Lérot, 2007.
Han d'Islande, d'après Victor Hugo, éd. Jacques Bony, Paris, Kimé, 2007.
Les Monténégrins, dans Michel Brix et Jean-Claude Yon, Nerval et l'opéra-
comique. Le dossier des «  Monténégrins  », Presses universitaires de Namur,
Etudes nervaliennes et romantiques XIII, 2009.
La Généalogie fantastique de Gérard de Nerval, Transcription et commentaire du
manuscrit autographe par Sylvie Lécuyer, Namur, Presses universitaires
de Namur, 2011.
Voyages en Europe, éd. Michel Brix et Hisashi Mizuno, Paris, Editions du
Sandre, 2011.

157 157

ÉTUDES SUR NERVAL

OUVRAGES ET ARTICLES
Artigas-Menant, Geneviève, «  Aspects du dix-huitième siècle nervalien  »,
in Hisashi Mizuno et Jérôme Thélot (dir.), Quinze études sur Nerval et le
Romantisme, Paris, Kimé, 2005, p. 47-62.
Asahina, Michiko, « Nerval  : la ville et l'errance », in Jean-Nicolas Illouz et
Claude Mouchard (dir.), «  Clartés d'Orient  »  : Nerval ailleurs, Paris, éditions
Laurence Teper, 2004, p. 81-98.
Asahina, Michiko, «  L'inspiration du capharnaiim dans l'imaginaire de
Nerval  », in Jacques Bony, Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi
Mizuno (dir.), Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité, Paris, Herman,
2010, p. 65-80.
Aubaude, Camille, Nerval et le mythe d'isis, Paris, Kimé, 1997.
Auraix-Jonchière, Pascale, «  De la tradition au mythe  : la danse comme
figure-prétexte chez Gérard de Nerval  », in Alain Montandon (dir.),
Sociopoétique de la danse, Anthropos, p. 225-236.
Auraix-Jonchière, Pascale, «  Isis au xixe siècle, réflexion sur l'écriture
symbolique  », in Pascale Auraix-Jonchière et Catherine Volpilhac-Auger
(dir.), Isis, Narcisse, Psychée, entre Lumières et Romantisme, Clermont-Ferrand,
Presses Universitaires Biaise-Pascal, 2000, p. 49-67.
Basch, Sophie, «  Lorely à Constantinople. Les origines iconographiques de
La Pandora de Nerval  », RHLF, 2011, n°4, p. 869-889.
Bayle, Corinne, La Marche à l'étoile, Seyssel, Champ Vallon, 2001.
Bayle, Corinne, Gérard de Nerval. Llnconsolé, éditions Aden, 2008.
Bayle, Corinne, «  Nerval et Novalis  : une conjonction poétique idéale  »,
RHLF, oct.-déc. 2005, p. 859-878.
Bayle, Corinne, «  Gérard de Nerval et Théodore Chassériau. Sur la
représentation du Christ aux oliviers  : oppositions et parallélismes de deux
images d'un romantisme dissident  », in Hisashi Mizuno et Jérôme Thélot
(dir.), Quinze études sur Nerval et le Romantisme, Paris, Kimé, 2005, p. 117-131.
Béguin, Albert, Gérard de Nerval, Paris, José Corti, 1945.
Béguin, Albert, L'Âme romantique et le rêve, Paris, José Corti, 1963.
Belleli, Maria Luisa, «  L'Italie de Nerval  », Revue de littérature comparée,
t. XXXIV, I960, p. 378-408.
Belleli, Maria Luisa, «  Nerval et Le Tasse  », Revue des Sciences Humaines,
juillet-septembre 1963.

158 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Bem, Jeanne, «  Uautre de la chanson dans le texte nervalien  », Nerval  : Une
poétique du rêve, actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg, Paris-
Genève, Champion-Slatkine, 1989, p. 133-141.
Bem, Jeanne, « L'énigme de Pandora », Le texte traversé. Corneille, Prévost,
Marivaux, Musset, Dumas, Nerval, Baudelaire, Hugo, Flaubert, Verlaine,
Lafirgue, Proust, Giraudoux, Aragon, Giono, Paris, Champion, 1991, p. 73-86.
Bénichou, Paul, Nerval et la chanson folklorique, Paris, José Corti, 1970.
Bénichou, Paul, UEcole du désenchantement, Sainte-Beuve, Nodier, Musset, Nerval,
Gautier, Paris, Gallimard, 1992 [«  Gérard de Nerval  », p. 217-492],
Bombarde, Odile, «  Palimpseste et souvenir-écran dans Sylvie  : la noyade du
petit Parisien  », Littérature, n° 158, juin 2010, p. 47-62.
Bomboir, Christine, Les "Lettres d'amour" de Nerval  : mythe ou réalité ?, Namur,
Etudes nervaliennes et romantiques, n° 1, 1978 (réimpr. 1984).
Boneu, Violaine, «  Modernités de l'idylle  », in Jacques Bony, Gabrielle
Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval et l'esthétique
de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 261-278.
Bonnefoy, Yves, «  L'acte et le lieu de la poésie  », Llmprobable et autres essais,
Paris, Gallimard, 1980, p. 107-134.
Bonnefoy, Yves, «  La poétique de Nerval  », La Vérité de parole et autres essais,
Paris, Gallimard, 1995, p. 45-70.
Bonnefoy, Yves, Le Poète et «  le flot mouvant des multitudes  », Paris, Bibliothèque
nationale de France, 2003 [«  Nerval seul dans Paris  », p. 37-72],
Bonnet, Henri, «  George Sand et Nerval  », dans Hommage à George Sand,
publications de la Faculté des lettres et sciences humaines de l'Université
de Grenoble, P.U.F., 1969, p. 114-150.
Bonnet, Henri, « Nerval et le théâtre d'ombres », Romantisme, n°4, 1972,
p. 54-64.
Bonnet, Henri, «  Vienne dans l'imagination nervalienne  », Revue d'histoire
littéraire de la France, mai-juin 1972, p. 454-476.
Bonnet, Henri, «  Sylvie  » de Nerval, Paris, Hachette, 1975.
Bonnet, Henri, «  Théâtre / Voyage ou Gérard de Nerval au Liban  », Revue
des Sciences Humaines (Théâtralité hors du théâtre), p. 321-345.
Bonnet, Henri, «  Othys ou Nerval entre les mots et les choses  », Cahiers
Gérard de Nerval (Langage et expression chez Nerval), 1980 p. 12-14.
Bonnet, Henri, «  Nerval et la fête interrompue  », L'Herne, cahier dirigé par
Jean Richer, 1980, p. 139-155.
Bonnet, Henri, «  Le ventre de Paris dans les Nuits d'octobre  », Cahiers Gérard
de Nerval (Le Paris de Nerval), 1981, p. 31-34.
Bonnet, Henri, «  Idyllique Sylvie ou l'astre trompeur d'Aldébaran  », Cahiers
Gérard de Nerval (Nerval et les genres littéraires), 1983, p. 2-7.
Bonnet, Henri, «  La grécité de Nerval  », Cahiers Gérard de Nerval, 1983, p. 8-10.

159 159

Bonnet, Henri, «  Lorely ou l'art d'exorciser les sortilèges  », Cahiers Gérard de
Nerval (Les affinités germaniques), 1984, p. 34-40.
Bonnet, Henri, «  De l'histoire de la Reine du matin à Aurélia  », Cahiers Gérard
de Nerval (le Voyage en Orient), 1985, p. 49-55.
Bonnet, Henri, «  Gérard de Nerval au rendez-vous de la civilisation grecque
et romaine  », in Le Rêve et la vie, Société des études romantiques, Sedes,
1986, p. 33-51.
Bonnet, Henri, «  Dramaturgie et liturgie des Chimères  », Cahiers Gérard de
Nerval (Nerval et le théâtre), 1986, p. 56-63.
Bonnet, Henri, «  Paysages suisses, ou le feuilleté du feuilleton  », in Nerval.
Une poétique du rêve, actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des
10, 11 et 12 novembre 1986 organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et
Robert Kopp, Paris, Champion, 1989, p. 47-58.
Bonnet, Henri, «  Explication de texte  : Delfica  », Llnformation littéraire,
janvier-février 1986, p. 34-40.
Bonnet, Henri, «  Le chœur des Filles du feu  », Cahiers Gérard de Nerval (Les
Filles du Feu), 1987, p. 14-21.
Bonnet, Henri, «  Quelque chose de sacré dans le Marquis de Fayolle  », Cahiers
Gérard de Nerval (Nerval et le xviiie siècle), 1989, p. 10-19.
Bonnet, Henri, «  Anthropologie du sacré dans le Voyage en Orient  », in
Frankofoni, Ankara 1993, n° 5 p. 159-169.
Bonnet, Henri, «  Gérard de Nerval et le mérite de l'expression  », in Ethique et
écriture, colloque international de Metz, (mai 1993), diffusion Klincksiesk,
1994, p. 57-69.
Bonnet, Henri, «  Maîtres et complices de Gérard de Nerval au xviF siècle  »,
Aspects du classicisme et de la spiritualité, Mélanges en l'honneur de Jacques
Hennequin, Paris, Klincksieck, 1996, p. 51-65.
Bonnet, Henri, « Sylvie  » de Nerval, étude de l'œuvre, Repères Hachette,
Éducation, 1996.
Bonnet, Henri, «  "Les voies lumineuses de la religion" dans Les Filles du feu
et Aurélia », in Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Aurélia, « Soleil noir »,
textes réunis par José-Luis Diaz, actes du colloque d'agrégation des 28 et
29 novembre 1997, Paris, SEDES, 1997, p. 211-222.
Bonnet, Henri, «  Nerval et la Bible. La quête d'une nouvelle alliance  », in
La Bible en littérature, actes du colloque international de Metz (septembre
1994), publiés sous la direction de Pierre-Marie Beaude, Metz, Editions
du Cerf, Université de Metz, 1997, p. 13-28.
Bonnet, Henri, «  Le mythe arcadien dans Sylvie  », in Gérard de Nerval, actes
du colloque de la Sorbonne du 15 novembre 1997, éd. André Guyaux,
Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1997, p. 69-88.

160 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Bonnet, Henri, «  Portrait de Gérard de Nerval en Pic de la Mirandole  », Les
Écrivains face au savoir, textes rassemblés par Véronique Dufief-Sanchez,
Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 2002, p. 89-97.
Bonnet, Henri, «  La vocation élusinienne de Nerval  », Les Études classiques,
Facultés universitaires ND de la Paix, Namur, 70, 2002, p. 373-387.
Bonnet, Henri, «  Noces au Liban, ou Nerval et la vie  », in Orients littéraires,
Paris, Champion, 2004.
Bonnet, Henri, «  Le bonheur de la maison selon Nerval  », Actes du colloque du
29 janvier2005, à Saint-Germain en Laye, éditions Hybride, 2005, p. 91-107.
Bonnet, Henri, «  Littérature et Philosophie ou la "sagesse" exemplaire
d'Aurélia  », in Hisashi Mizuno (dir.), Médaillons nervaliens. Onze études à la
mémoire du Pin Jean Guillaume, Saint-Genouph, Nizet, 2003, p. 141-152.
Bonnet, Henri, «  Gérard de Nerval, émule de l'esthétique médiévale  ?  »,
in Hisashi Mizuno et Jérôme Thélot (dir.), Quinze études sur Nerval et le
Romantisme, Paris, Kimé, 2005, p. 15-32.
Bonnet, Henri, «  De la mort terrestre aux funérailles célestes  », Plaisance
(Gérard de Nerval et la mort), Pagine, Rome, 2006, p. 57-69.
Bonnet, Henri, «  Sous le signe de Lorely, une Arcadie dans le monde
germanique  », in Jacques Bony, Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi
Mizuno (dir.), Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann,
2010, p. 115-130.
Bonnet, Henri, «  Métamorphoses de l'idylle dans l'univers nervalien  »,
Littérature, n° 158, juin 2010, p. 20-32.
Bony, Jacques, Le Récit nervalien. Une recherche des formes, Paris, José Corti, 1990.
Bony, Jacques, LEsthétique de Nerval, Paris, CEDES, 1997.
Bony, Jacques, Aspects de Nerval. Histoire — Esthétique — Fantaisie, Eurédit, 2006.
Bony, Jacques, « Frontières, limites, seuils...  », Europe, n°935, mars 2007,
p. 142-152.
Bony, Jacques, «  Modernité de Nerval  : un nouveau récit  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval
et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 345-358.
Borderie, Régine, «  Bizarre et vie privée dans l'œuvre en prose de Nerval  »,
Littérature, n° 158, juin 2010, p. 63-74.
Bordas, Eric, «  La prose lisse de Gérard de Nerval (Sylvie)  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval
et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 329-342.
Bowman, Frank Paul, Gérard de Nerval. La Conquête de soi par l'écriture,
Orléans, Paradigme, 1997.
Bowman, Frank Paul, « Mémorables à !Aurélia  : signification et situation
générique  », French Forum, n° 11, 1986, p. 169-182.

161 161

Bowman, Frank Paul, «  Les Filles du feu  : genèse et intertextualité  », in
André Guyaux (dir.), Gérard de Nerval, actes du colloque de la Sorbonne
du 15 novembre 1997, Paris, PUPS, 1997, p. 7-22.
Brix, Michel, Les Déesses absentes. Vérité et simulacre dans l'œuvre de Gérard de
Nerval, préface de Max Milner, Klincksieck, 1997.
Brix, Michel, Nerval. Glanes et miettes de presse, Paris, Champion, coll.
«  Romantisme et modernité  », série Bibliothèque nervalienne, 2013.
Brix, Michel, «  Nerval et la "Lénore" de Biirger  », Les Lettres romanes, 1991,
p. 183-194.
Brix, Michel, «  Nerval, Goethe et le royaume des ombres  », Lettres romanes,
vol. 47, n°3, 1993.
Brix, Michel, «  Nerval éditeur. Des Poètes du xvf siècle à Aurélia  », Lécrivain
éditeur, 2, xix" et xx" siècle, XV, 2002, Travaux de littérature publiés par
l'ADIREL, p. 161-175.
Brix, Michel, «  À propos d'une amitié "littéraire"  : Gérard de Nerval et
Alexandre Dumas  », RHLF, 1994, n°6, p. 975-995.
Brix, Michel, et Pichois, Claude, Gérard de Nerval, Paris, Fayard, 1995.
Brix, Michel, et Pichois, Claude, Dictionnaire Nerval, Tusson, Du Lérot, 2006.
Brombert, Victor, «  Nerval et le prestige du lieu clos  », La Prison romantique.
Essai sur l'imaginaire, Paris, José Corti, 1975, p. 127-138.
Brunel, Pierre, «  Le mythe d'Orphée dans Aurélia  », Nerval  : une poétique
du rêve, actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg, Paris-Genève,
Champion-Slatkine, 1989, p. 175-181.
Brunet, Huguette, et Ziegler, Jean, «  Gérard de Nerval et la Bibliothèque
nationale  », Presses Universitaires de Namur, «  études nervaliennes et
romantiques  », IV, 1982.
Campion, Pierre, Nerval. Une crise dans la pensée, Rennes, Presses Universitaires
de Rennes, 1998.
Campion, Pierre, «  L'écriture de la désignation dans Aurélia  », in André
Guyaux (dir.), Gérard de Nerval, Paris, Presses Universitaires de Paris-
Sorbonne, 1997.
Campion, Pierre, «  Lire Nerval au temps de notre crise  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval
et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 429-447.
Carle, Michel, Du citoyen à l'artiste. Gérard de Nerval et ses premiers écrits,
Ottawa, Les Presses de l'Université d'Ottawa, 1992.
Céard, Jean, «  Raoul Spifame, Roi de Bicêtre. Recherches sur un récit de
Nerval  », Études nervaliennes et romantiques, III, 1981, p. 25-50.
Céard, Jean, «  Nerval et les poètes français du xvf siècle. Le Choix de 1830  »,
RHLF, n°84, 1989, p. 1033-1048.
Céard, Jean, «  Les débuts d'un seiziémiste  : Nerval et l'introduction aux

162 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

poètes du xvie siècle  », in Yvonne Bellenger (dir.), La Littérature et ses
avatars, Aux amateurs de livres, 1991, p. 267-276.
Céard, Jean, «  La redécouverte de la Pléiade par les Romantiques français  », in
Pierre Brunei (dir.), Romantismes européens et Romantisme français, Montpellier,
Éditions Espaces, 2000, p. 133-148.
Céard, Jean, «  Nerval et la Renaissance  », RHLH, 2005, n°4, p. 805-815.
Céard, Jean, «  Nerval, lecteur de Rabelais  », in Hisashi Mizuno et Jérôme
Thélot, (dir.) Quinze études sur Nerval et le Romantisme, Paris, éditions Kimé,
2005.
Cellier, Léon, Gérard de Nerval, l'homme et l'œuvre, Paris, Hatier, 1956.
Cellier, Léon, De «  Sylvie  »à «  Aurélia  », structure close, structure ouverte, Paris,
Minard, 1971.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, Nerval ou l'Incendie du théâtre. Identité et
littérature dans l'œuvre en prose de Gérard de Nerval, Paris, José Corti, 1986.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, Nerval, réalisme et invention, Orléans,
Paradigme, 1997.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, «  Aurélia et La Divine Comédie  : une
lecture rapprochée  », in Henriette Levillain (dir.), Dante et ses lecteurs (du
Moyen Âge au xx" siècle, Poitiers, La Licorne, 2001.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, «  L'Orient dans Aurélia. Attraction,
risque, fusion  », in Hisashi Mizuno (dir.), Médaillons nervaliens  : onze études
à la mémoire du Père Jean Guillaume, Paris, Nizet, 2003.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, «  Promenades et souvenirs  : un passé
en devenir. Brouillage générique, formel, sémantique dans la prose
nervalienne  », RHLF, 2005, n°4, p. 793-803.
Chamarat-Malandain, Gabrielle, «  Réalisme et fantaisie dans l'oeuvre
de Nerval  », in Jacques Bony, Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi
Mizuno (dir.), Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann,
2010, p. 299-328.
Chambers, Ross, Mélancolie et opposition. Les Débuts du modernisme en France,
Paris, José Corti, 1987 [chapitre ni  : «  Duplicité du pouvoir, pouvoir de
la duplicité », p. 71-95 ; chapitre iv  : « Ecriture oppositionnelle, identité
dialogique  », p. 97-129].
Chevrier, Jean-François, LHallucination artistique de William Blake à Sigmar
Polke, Paris, L'Arachnéen, 2012 [«  Gérard de Nerval. Les combinaisons du
délire  », p. 129-162],
Cogez, Gérard, Gérard de Nerval, Paris, Gallimard, 2010.
Collot, Michel, Gérard de Nerval ou la dévotion à l'imaginaire, Paris, PUF, 1992.
Cophignon, Janine, «  Figures féminines dans l'oeuvre de Nerval  », Revue
française de psychanalyse, XLIV, 1980.

163 163

Couty, Daniel, «  De La Vita Nuova à la vie nouvelle  », in Le Rêve et la vie,
Paris, CDU-SEDES, 1990.
Couty, Daniel, «  Aurélia, de l'impuissance narrative au pouvoir des mots  »,
Cahiers G. de Nerval, 1980.
Crouzet, Michel, «  La rhétorique du rêve dans Aurélia  », Nerval. Une poétique
du rêve, actes du colloque de Bâle, des 10,11 et 12 novembre 1986, Paris,
Honoré Champion, 1989, p. 183-208.
Delay, Florence, Dit Nerval, Paris, Gallimard, «  L'un et l'autre  », 1999.
Dessons, Gérard, «  L'Orient d'ici  », in Jean-Nicolas Illouz et Claude Mouchard
(dir.), «  Clartés d'Orient  »  : Nerval ailleurs, Paris, éditions Laurence Teper,
2004, p. 151-170.
Destruel, Philippe, «  Les Filles du feu  » de Gérard de Nerval, Paris, Gallimard,
Foliothèque, 2001.
Destruel, Philippe, LEcriture nervalienne du Temps. LExpérience de la temporalité
dans l'œuvre de Gérard de Nerval, Saint-Genouph, A.-G. Nizet, 2004.
Destruel, Philippe, « Angélique et la bibliothèque de Babel », Romantisme,
n°48, 1985, p. 21-32.
Destruel, Philippe, «  Origine, tradition et "mémoires littéraires"  : Nerval de
La Bohême galante aux Petits Châteaux de Bohème  », Littérature et Origine, actes
du colloque international de Clermont-Ferrand (17-18-19 novembre 1993),
textes réunis par Simone Bernard-Griffiths, publiés par Simone Bernard-
Griffiths et Christian Croisille, Saint-Genouph, Nizet, 1997, p. 17-31.
Destruel, Philippe, «  Nerval  : le sonnet au risque de la folie  », in Bertrand
Degott et Pierre Guarrigues (dir.), Le sonnet au risque du sonnet, Paris,
L'Harmattan, 2006.
D'Hulst, Lieven, « Fonction de la citation poétique dans La Bohême galante
et Petits Châteaux de Bohême de Nerval  », in Nathalie Vincent-Munnia,
Simone Bernard-Griffiths et Robert Pickering (dir.), Aux origines du poème
en prose français (1750-1850), Paris, Champion, 2003, p. 416-429.
D'Hulst, Lieven, «  Nerval et la notion de traduction  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval
et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 47-63.
Didier, Béatrice, «  Nerval et Senancour ou la nostalgie du xviif siècle  »,
Le Rêve et la vie. Aurélia, Sylvie, Les Chimères de Gérard de Nerval, actes du
colloque du 19 janvier 1986, Paris, SEDES, 1986, p. 5-15.
Didier, Béatrice, «  L'autobiographie en toutes lettres  », Cahiers Gérard de
Nerval, n°ll, 1988, p. 12-19.
Didier, Béatrice, «  Nerval et la philosophie des Lumières, ou le deuil de la
Foi  », Nerval. Une poétique du rêve, Paris, Honoré Champion, 1989, p. 101-110.
Dragonetti, Roger, «  Portes d'ivoire et de corne dans Aurélia de Gérard

164 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

de Nerval  », in Mélanges offerts à Rita Lejeune, Gembloux, Duculot, 1969,
t. II, p. 1545-1565.
Dubois, Claude-Gilbert, «  Une "sémiophantasie" romantique  : Gérard de
Nerval à la recherche du sens perdu », Romantisme, n°24, 1979.
Dumont, François, «  Nerval. L'histoire est une oreille qui entend mal la
poésie  », in Gisèle Séginger (dir.), Ecriture(s) de l'histoire, Strasbourg, Presses
Universitaires de Strasbourg, 2005, p. 215-222.
Dunn, Susan, Nerval et le roman historique, Paris, Minard, Archives nervaliennes,
n° 12, 1981.
Dunn, Susan, «  Nerval et les portraits  », Australian Journal of French Studies,
n° 12, 1975, p. 286-294.
Dunn, Susan, «  Nerval ornithologue  », The French Review, vol. LU, n° 1,
octobre 1978.
Eisenzweig, Uri, Lespace imaginaire d'un récit  : Sylvie de Gérard de Nerval,
Neuchâtel, À la Baconnière, 1976.
Ender, Evelyne, «  "Mon semblable, mon frère"  : Ballanche et Nerval autour
d'Antigone  », in Claudie Bernard, Chantai Massol et Jean-Marie Roulin
(dir.), Adelphiques. Sœurs et frères dans la littérature française du xix" siècle,
Paris, éditions Kimé, 2010, p. 211-230.
Favre, Yves-Alain, «  Nerval et l'esthétique du sonnet  », in Nerval une poétique
du rêve, Actes du Colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des 10, 11 et
12 novembre 1986, organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert
Kopp, Champion, 1989, p. 143-152.
Felman, Shoshana, La Folie et la chose littéraire, Seuil, 1978 [«  Gérard de Nerval,
folie et répétition  », p. 59-96],
Fonyi, Antonia, «  Nerval  : territoires de sa folie. De la sociocritique à la
psychanalyse », Littérature, n°48, 1982, p. 36-56.
Furst, Lilian R., «  Novalis' Hymnen an Die Nacht and Nerval's Aurélia  »,
Comparative Literature, vol. 21, n° 1, 1969, p. 31-46.
Gaillard, Françoise, «  Nerval, ou les contradictions du romantisme  »,
Romantisme, n° 1-2, 1971, p. 128-138.
Gaillard, Françoise, «  Aurélia ou la question du nom  », Le Rêve et la vie.
Aurélia, Sylvie, Les Chimères de Gérard de Nerval, actes du colloque du
19 janvier 1986, Paris, SEDES, 1986.
Gaillard, Françoise, «  Aurélia ou le crépuscule des dieux  », in Gérard de
Nerval, Les Filles du feu, Aurélia, « Soleil noir », textes réunis par José-Luis
Diaz, actes du colloque d'agrégation des 28 et 29 novembre 1997, Paris,
SEDES, 1997, p. 233-238.
Galibert, Thierry, Le Poète et la modernité. Poétiques de l'individu de Gérard de
Nerval à Antonin Artaud, L'Harmattan, 1998.

165 165

Gendre, André, Évolution du sonnet français, Paris, PUF, 1976 [III, 2  : «  Le
sonnet de Nerval  : porte d'ivoire ou porte de corne  ?  », p. 165-174],
Grossvogel, Anita, Le Pouvoir du nom. Essai sur Gérard de Nerval, Paris, José
Corti, 1972.
Guillaume, Jean, Aurélia, Prolégomènes à une édition critique par Jean
Guillaume, Namur, Presses universitaires de Namur, 1972.
Guillaume, Jean, Aux origines de Pandora et d'Aurélia, Namur, Presses
universitaires, Etudes nervaliennes et romantiques, V, 1982.
Guillaume, Jean, Nerval, masques et visages, Namur, Presses universitaires,
Etudes nervaliennes et romantiques, IX, 1988.
Guillaume, Jean, Philologie et exégèse  : trente cinq années d'études nervaliennes,
Textes réunis par M. Brix, L. D'Hulst, et L. Isebaert  ; préf. de Claude
Pichois, Louvain, Paris, Peeters, Namur, 1998.
Gundersen, Karin, Textualité nervalienne. Remarques sur la "Lettre de l'Illustre
Brisacier", Oslo, 1980.
Hong, Kuo-Yung, Proust et Nerval. Essai sur les mystérieuses lois de l'écriture,
Paris, Champion, 2006.
Hure, Jacques, «  La mémoire d'Orient et le discours sur la "maladie" de l'esprit
dans Aurélia  », in André Guyaux (dir.), Gérard de Nerval, actes du colloque
de la Sorbonne du 15 novembre 1997, Paris, PUPS, 1997, p. 165-176.
Illouz, Jean-Nicolas, Nerval. Le «  rêveur en prose  ». Imaginaire et écriture, Paris,
PUF, 1997.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Savoir et mélancolie. Autour de l'hermétisme des
Chimères  », in Gérard de Nerval, Les Filles du feu, Aurélia, «  Soleil noir  »,
textes réunis par José-Luis Diaz, actes du colloque d'agrégation des 28 et
29 novembre 1997, Paris, SEDES, 1997, p. 125-131.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval  : langue perdue, prose errante (à propos des
Chansons et Légendes du Valois)  », Sorgue, n°4, automne 2002, p. 15-25.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval, entre vers et prose  », Crise de prose, in Jean-
Nicolas Illouz et Jacques Neefs (dir.), Saint-Denis, PUV, 2002, p. 73-88.
Illouz, Jean-Nicolas, «  "La lyre d'Orphée" ou Le Tombeau des Chimères  »,
Littérature, n° 127, septembre 2002, p. 71-85.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval  : d'un théâtre à l'autre  », in Jean-Nicolas
Illouz et Claude Mouchard (dir.), "Clartés d'Orient", Nerval ailleurs, Paris,
Éditions Laurence Teper, 2004, p. 99-133.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Une théorie critique du romantisme  : Sylvie de Nerval  »,
in Jacques Neefs (dir.), Le Bonheur de la littérature. Variations critiques pour
Béatrice Didier, Paris, PUF, 2005, p. 219-227.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval, "sentimental" et "naïf. L'idylle, l'élégie et la
satire dans Sylvie  », Europe, n°935, mars 2007, p. 122-141.

166 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval  : l'Orient intérieur  », in Patrick Née et Daniel
Lançon (dir.), L'Ailleurs depuis le Romantisme. Essai sur les littératures en
français, Hermann, 2009, p. 55-83.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Les religions de Nerval  », in Jacques Neefs (dir.),
Savoirs en récits, t. II, Éclats de savoirs. Nerval, Balzac, Flaubert, Verne, les
Goncourt, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, coll. «  Manuscrits
modernes  », 2010, p. 49-69.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval, poète renaissant  », Littérature, n° 158, juin
2010, p. 5-19.
Illouz, Jean-Nicolas, «  Nerval et Baudelaire devant Nadar  », publication en
ligne en 2011 sur le site «  Phlit  », répertoire de Photolittérature ancienne
et contemporaine, http://phlit.org ; repris dans Patrick Labarthe et Dagmar
Wieser (dir.), Nerval/Baudelaire  : poétiques comparées, Paris, Champion, 2014,
p. 181-196.
Illouz, Jean-Nicolas, «  "Un mille-pattes romantique"  : Aurélia de Gérard de
Nerval ou le Livre et la Vie  », Romantisme, n° 161, 2013, p. 73-86.
Irisawa, Yasuo, «  Histoire de la réception de Nerval au Japon  », in Jean-Nicolas
Illouz et Claude Mouchard (dir.), «  Clartés d'Orient  »  : Nerval ailleurs, Paris,
éditions Laurence Teper, 2004, p. 219-229.
Jackson, John E., Souvent dans l'être obscur. Rêves, capacité négative et romantisme
européen, Paris, José Corti, 2001.
Jackson, John E., «  La poésie et les dieux  », Hommages à Claude Picbois. Nerval,
Baudelaire, Colette, textes recueillis par Jean-Paul Avice et Jérôme Thélot,
Paris, Klincksieck, 1999, p. 45-60.
Jackson, John E., «  Le dialogue de Baudelaire avec Nerval  », Baudelaire sans
fin, Essai sur « Les Fleurs du mal », Paris, José Corti, 2005, p. 143-208.
James, Tony, Vies secondes, Traduit de l'anglais par Sylvie Doizelet, Paris,
Gallimard, 1995.
Jean, Raymond, Nerval par lui-même, Paris, Seuil, Ecrivains de toujours, 1964.
Jean, Raymond, La Poétique du désir, Nerval, Lautréamont, Apollinaire, Eluard,
Paris, Seuil, 1974, p. 31-303.
Jean, Raymond, «  Nerval romancier (à propos du Marquis de Fayolle)  », Cahiers
du Sud, octobre 1955, p. 390-404.
Jean, Raymond, «  Rousseau selon Nerval  », Europe, n° 391-392, nov.-déc.
1961, p. 198-205.
Jean, Raymond, « En ce temps, je ronsardisais...  », Europe, n°691-692, nov.-
déc. 1986, p. 7-11.
Jbanneret, Michel, La Lettre perdue. Écriture et folie dans l'œuvre de Nerval,
Paris, Flammarion, 1978.

167 167

Jeanneret, Michel, «  Nerval et la biographie impossible  », French Studies,
Oxford, Basil Blackwell, n°24, 1970, p. 127-144.
Jeanneret, Michel, «  La folie est un rêve  : Nerval et le docteur Moreau de
Tours  », Romantisme, n°27, 1980, p. 59-75.
Jeanneret, Michel, «  Nerval archéologue  : des ruines de Pompéi au souterrain
du rêve  », JJImaginaire nervalien. LEspace de l'Italie, textes recueillis et
présentés par Monique Streiff Moretti, Perugia, Edizioni Scientifiche
Italiane, 1988, p. 133-151.
Jeanneret, Michel, «  Aurélia  : faire voir l'invisible  », in Ou visible à l'invisible.
Pour Max Milner, Paris, José Corti, 1988.
Jeanneret, Michel, «  Dieu en morceaux  : avatars de la figure divine dans
Aurélia  », in André Guyaux (dir.), Gérard de Nerval, actes du colloque de
la Sorbonne du 15 novembre 1997, Paris, Presses de l'Université de Paris-
Sorbonne, 1997, p. 177-190.
Jeanneret, Michel, «  "Vers l'Orient" (sur la mobilité des signes dans Aurélia)  »,
in Jean-Nicolas Illouz et Claude Mouchard (dir.), «  Clartés d'Orient  »  : Nerval
ailleurs, Paris, Editions Laurence Teper, 2004.
Jeanneret, Michel, «  "J'aime à conduire ma vie comme un roman". Nerval
devant la question des biographies  », Europe, n°935, mars 2007, p. 38-51.
Jourde, Pierre, Littérature monstre, Paris, L'Esprit des péninsules, 2008 [«  Nerval,
la voix, l'irreprésentable  », p. 567-596],
Juden, Brian, «  Nerval et la crise du panthéisme  », L'Herne. Gérard de Nerval,
Éditions de l'Herne, 1980, p. 275-287.
Juden, Brian, «  Le Panthéon, ou le rêve de l'humanité  : Paul Chenavard et
Gérard de Nerval  », Cahiers Gérard de Nerval, n° 5, 1982, p. 37-42.
Juden, Brian, Traditions orphiques et tendances mystiques dans le romantisme
français (1800-1855), Genève-Paris, Slatkine Reprints, 1984 [« Les flèches
de la lumière. Gérard de Nerval  », p. 653-708],
Kaplan, Edward, « L'imagination occulte chez Gérard de Nerval. Une
épistémologie de la connaissance spirituelle dans Aurélia  », Revue des sciences
humaines, n° 126, 1967, p. 185-195.
Kofman, Sarah, Nerval. Le Charme de la répétition, Lausanne, L'Age d'Homme, 1979.
Labarthe, Patrick, «  Nerval ou le prosateur obstiné  », Versants, n° 51, 2006,
p. 95-112.
Laforgue, Pierre, «  Soleil noir & Aurélia  », RHLF, oct.-déc. 2005, p. 843-858.
Larue, Anne, «  La Mélancolie de Diirer dans la poésie du xixe siècle. Ekphrasis,
allégorie, logotype  ?  », in S. Dorangeon, Literature and the Visual Arts,
Reims, P. U. de Reims, 1998.
Lebenstejn, Jean-Claude, Le Champ des morts. Fleurs de rêve I, Bassac, Editions
du Limon, 1997.

168 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Leroy, Christian, Les Filles du feu, Les Chimères et Aurélia, ou « La poésie est-elle
tombée dans la prose  ?  », Paris, Honoré Champion, coll. «  Unichamps  », 1997.
Lucken, Christopher, «  Du manuscrit retrouvé au livre infaisable. Nerval et
les philologues  », in Christine Montalbetti et Jacques Neefs, Variations
critiques pour Béatrice Didier, Paris, PUF, 2005, p. 229-240.
Lund, H. P., «  Distance de la poésie. Heine, Nerval et Gautier en 1848  »,
Orbis litterarum, n° 38, 1983, p. 24-40.
Macé, Gérard, Ex libris, Paris, Gallimard, 1980.
Mannoni, Octave, «  Le théâtre et la folie  », in Clefs pour l'imaginaire ou l'Autre
scène, Paris, Seuil, 1986.
Marchal, Bertrand, «  Nerval et le retour des dieux ou le théâtre de la
Renaissance  », in Gérard de Nerval, «  Les Filles du feu  », «  Aurélia  ». Soleil
noir, Paris, SEDES, 1997, p. 125-132.
Marchal, Bertrand, «  Les Chimères de Nerval  », in André Guyaux (dir.), Gérard
de Nerval, actes du colloque de la Sorbonne du 15 novembre 1997, Paris,
Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1997, p. 117-128.
Marchal, Bertrand, «  Du "Ténébreux" aux "Clartés d'Orient" dans Les Chimères
de Nerval  », in Jean-Nicolas Illouz et Claude Mouchard (dir.), «  Clartés
d'Orient  », Nerval ailleurs, Paris, Editions Laurence Teper, 2004, p. 31-43.
Marchal, Bertrand, «  Nerval et la chimère poétique  », in Quinze études sur
Nerval et le Romantisme, hommage à Jacques Bony, textes réunis et présentés
par Jérôme Thélot et Hisashi Mizuno, Paris, Kimé, 2005.
Marchal, Bertrand, «  "Je suis le ténébreux..Notes sur un incipit nervalien,
ou saint Gérard, comédien et martyr  », in Fabienne Bercegol et Didier
Philippot (dir.), La Pensée du paradoxe. Approches du romantisme. Hommage à
Michel Crouzet, Paris, Presses de l'Université Paris-Sorbonne, 2006, p. 559-566.
Marchal, Bertrand, «  Des Odelettes aux Chimères  », in Jacques Bony, Gabrielle
Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval et l'esthétique
de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 33-45.
Marchetti, Marilia, «  Inventer, au fond c'est se ressouvenir  : l'intertextualité
nervalienne  », Cahiers Gérard de Nerval, n° 10, 1987, p. 36-40.
Marie, Aristide, Gérard de Nerval. Le poète et l'homme, 1914, Genève, Paris,
Slatkine Reprints, 1980.
Mauron, Charles, Des métaphores obsédantes au mythe personnel. Introduction à la
Psychocritique, Paris, José Corti, 1963 [chapitre iv  : «  Nerval  », p. 64-80 ;
chapitre ix  : «  Nerval  : Artémis  », p. 148-156],
May, Georges, «  Des figures aux structures, un passage mal frayé  : La
Modification, Sylvie  », Poétique, n° 13, 1982, p. 259-277.
Mazelier, Roger, Gérard de Nerval et l'humour divin, Saint-Quentin-en-Yveline,
Éditions les trois R, 1995.

169 169

Menant, Geneviève, Aspects du xvnf siècle nervalitn, in Hisashi Mizuno et
Jérôme Thélot (dir.), Quinze études sur Nerval et le Romantisme, Paris, Kimé,
2005, p. 47-63.
Meschonnic, Henri, «  Essai sur la poétique de Nerval  », Europe, avril 1972,
repris dans Pour la poétique III. Une parole écriture, Paris, Gallimard, 1973.
Miguet, Marie, «  Géographie virgilienne à ! Aurélia  », in Nerval. Une poétique
du rêve, Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des 10, 11 et
12 novembre 1986, organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert
Kopp, Paris, Genève, Champion-Slatkine, 1989, p. 209-218.
Milner, Max, «  Religions et religion dans le Voyage en Orient de Gérard de
Nerval », Romantisme, n°50, 1985, p. 41-52.
Milner, Max, «  Rêve et révolte chez Gérard de Nerval  », in Karl Maurer et
Winfried Wehle (éd.), Romantik. Aufbruch zur Moderne, Munie, Wilhelm
Fink, 1991, p. 173-199.
Milner, Max, «  Le xve siècle comme miroir du xixe dans Le Prince des sots  »,
in Emmanuèle Baumgartner et Jean-Pierre Leduc-Adine (dir.), Moyen Âge
et xix" siècle. Le Mirage des origines, actes du colloque Paris III-Sorbonne
Nouvelle, Paris X-Nanterre, 5 et 6 mai 1988, Nanterre, Centre de recherches
du département de français de Paris X-Nanterre, 1990, p. 81-91.
Moncelon, Jean, «  Vers l'Orient. Novalis et Gérard de Nerval  », Cahiers de
l'Herne, n° 37, 1980.
Mouchard, Claude, «  Position du poème  », in Jean-Nicolas Illouz et Claude
Mouchard (dir.) «  Clartés d'Orient  », Nerval ailleurs, Paris, Editions Laurence
Teper, 2004, p. 309-344.
Mouchard, Claude, «  Les harmonies magnétiques  », Romantisme, 1972, n° 5,
p. 66-83.
Moussa, Sarga, «  Nerval et la tombe de J.-J. Rousseau  », Revue de l'Institut
de Sociologie, Université libre de Bruxelles, 1998 /1-2, 2000, p. 119-131.
Moussa, Sarga, «  Orientalisme et intertextualité  : Nerval lecteur de Lamartine  »,
in Hisashi Mizuno et Jérôme Thélot (dir.), Quinze études sur Nerval et le
Romantisme, Paris, Kimé, 2005, p. 77-90.
Murât, Laure, La Maison du docteur Blanche, Paris, Hachette, 2002.
Née, Patrick, «  De quel voile s'enveloppe le Voyage en Orient de Nerval  ?  »,
Littérature, n° 158, juin 2010, p. 75-91.
Nozaki, Kan, «  L'écriture du rêve dans le Voyage en Orient  : Nerval et la mise
en scène onirique du réel  », in Vers l'Orient par la Grèce  : avec Nerval et
d'autres voyageurs, textes recueillis par Loukia Droulia et Vasso Lentzou,
Paris, Klincksieck, 1993.
Oehler, Dolf, «  Carrousel de cygnes. Baudelaire, Nerval, Heine  », Hommages
à Claude Pichois. Nerval, Baudelaire, Colette, textes recueillis par Jean-Paul
Avice et Jérôme Thélot, Paris, Klincksieck, 1999, p. 77-88.

170 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Pachet, Pierre, «  Nerval et la perte du rêve  », La Force de dormir, Paris,
Gallimard, NRF/ Essais, 1988, p. 55-80.
Pastoureau, Michel, Une histoire symbolique du Moyen Age occidental, Paris,
Seuil, La Librairie du xxie siècle, 2004 («  "Le soleil noir de la mélancolie"  :
Nerval lecteur des images médiévales  », p. 317-326).
Petit, Maryse, «  Nerval  : de l'étoile à la lanterne  », in Christian Chelebourg
(dir.), Le Ciel du romantisme. Cosmographie, rêverie, Cahiers Écritures XIX,
n°4, 2008.
Pichois, Claude, L'Image de Jean-Paul Richter dans les lettres françaises, Paris,
José Corti, 1963.
Pichois, Claude, «  Gérard traducteur de Jean-Paul  », Études germaniques,
n° 18, 1963, p. 98-113.
Pichois, Claude, «  Aspects de la politique nervalienne dans le Voyage en
Orient », Lendemains, n°33, 1984, p. 7-9.
Pichois, Claude, Avice, Jean-Paul, Gérard de Nerval. Paris, la vie errante,
Bibliothèque historique de la ville de Paris, 1996.
Pichois, Claude, Album Gérard de Nerval, Iconographie choisie et commentée
par Eric Buffetaud et Claude Pichois, Paris, Gallimard, Bibliothèque de
la Pléiade, 1993.
plttwood, Michael, Dante and the French Romantics, Genève, Droz, 1985,
[«  Gautier and Nerval  », p. 219-234],
Planche, Alice, «  Regards sur le monde végétal dans l'œuvre de Nerval. De
la surface au secret  », Cahiers Gérard de Nerval, n°2, 1979, p. 7-16.
Planche, Alice, «  Le Diderot de Nerval  », Cahiers Gérard de Nerval, n° 12,
1989, p. 20-28.
Poulet, Georges, Les Métamorphoses du cercle, Paris, Flammarion, 1979 [première
édition, Pion, 1961], [«  Nerval  », p. 273-294],
Poulet, Georges, Trois essais de mythologie romantique, Paris, José Corti, 1971
[«  Sylvie ou la pensée de Nerval  », p. 11-81 ; «  Nerval, Gautier et la blonde
aux yeux noirs  », p. 83-134],
Queffelec, Christine, «  L'occultation des référents dans Aurélia  : une esthétique
de l'indéfini  », Hommage à Jean Richer, Paris, Les Belles Lettres, 1985.
Rey, Paul-Louis, «  Proust lecteur de Nerval  », Bulletin d'informationsproustiennes,
n°30, 1999, p. 19-27.
Richard, Jean-Pierre, Poésie et profondeur, Paris, Seuil, 1976 [première édition  :
1955 ; «  Géographie magique de Nerval  », p. 15-89].
Richard, Jean-Pierre, Microlectures, Paris, Seuil, 1979 [«  Le nom et l'écriture  »,
p. 13-24],
Richer, Jean, Nerval. Expérience et création, Paris, Hachette, 1970 [première
édition  : 1963],

171 171

Richer, Jean, Nerval par les témoins de sa vie, Paris, Minard, 1965.
Richer, Jean, La Description du Panthéon de Paul Chenavard par Gérard de
Nerval, Paris, Minard, Archives des Lettres modernes, n°48, 1963.
Richer, Jean, Problèmes posés par l'établissement du texte ^'Aurélia, Paris, Minard,
1965.
Richer, Jean, «  Nodier et Nerval  », Cahiers du Sud, 1950.
Richer, Jean, «  Le baiser de la reine  : Nerval et les néo-platoniciens de
Florence  », dans L'Imaginaire nervalien. L'espace de l'Italie, Ed. Scientifiche
Italiane, 1988, p. 401-412.
Rieger, Dietmar, «  Nerval poète politique. Ebauche d'une analyse critique
de l'idéologie nervalienne  », Romanistiscbe Zeitschrift fitr Literaturgeschichte,
n°2, 1978, p. 21-38.
Rigoli, Juan, Lire le délire. Aliénisme, rhétorique et littérature en France au xix"
siècle, Paris, Fayard, 2001 [«  Le fou et ses lecteurs ("À Alexandre Dumas",
Aurélia)  », p. 517-581],
Rinsler, Norma, «  Gérard de Nerval et Heinrich Heine  », Revue de littérature
comparée, 1959, n°33, p. 94-102.
Roulin, Jean-Marie, «  Sœurs et frères de lait dans Indiana, On ne badine pas avec
l'amour et Sylvie  : communauté de sein et disparité de destins  », in Claudie
Bernard, Chantai Massol et Jean-Marie Roulin (dir.), Adelphiques. Sœurs et frères
dans la littérature française du xix" siècle, Paris, éditions Kimé, 2010, p. 285-300.
Roussel, Jean, «  De Girardin à Nerval  : la célébrité des soupers d'Ermenonville  »,
Œuvres et critiques, Χ, i, 1985, p. 5-18.
Royet, Hubert, Bucquoy, Casanova, Nerval  : littérature d'évasion, Le Puy-en-
Velay, L'Éveil de la Haute-Loire, 1980.
Sangsue, Daniel, Le Récit excentrique, Gautier, De Maistre, Nerval, Nodier,
Paris, José Corti, 1987 [Chapitre χ  : «  Nerval  : Voyage en Orient, Les Nuits
d'octobre, Les Faux Saulniers  », p. 349-406],
Sangsue, Daniel, Fantômes, esprits et autres morts-vivants. Essai de pneumatologie
littéraire, Paris, José Corti, 2011 [Chapitre 23  : «  Revenance et morts-vivants
chez Nerval  », p. 407-429].
Sangsue, Daniel, «  Le canard de Nerval  », Europe, n°935, mars 2007, p. 52-67.
Safieddine, Mona, Nerval dans le sillage de Dante  : de la «  Vita nuova  » à
« Aurélia », précédé de Jean Salem, « Un Magistère inopérant ? », Paris,
Cariscript, Librairie Samir, 1994.
Scharer, Kurt, Thématique de Nerval ou le monde recomposé, Paris, Minard, 1968.
Scharer, Kurt, «  "À Alexandre Dumas". L'auteur et son miroir  », Cahiers de
l'Herne, 1980, p. 223-236.
Scharer, Kurt, Pour une poétique des «  Chimères  » de Nerval, Lettres modernes,
coll. «  Archives nervaliennes  », n° 13, 1981.

172 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Scharer, Kurt, «  Nerval juge à !Aurélia  », in Le Rêve et la vie, Paris, SEDES,
1986, p. 249-260.
Scharer, Kurt, «  Nerval et l'ironie lyrique  », in Nerval. Une poétique du rêve,
Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des 10,11 et 12 novembre
1986 organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert Kopp, Paris, Genève,
Champion-Slatkine, 1989, p. 153-164.
Schopp, Claude, «  Les étoiles mortes  », préface à Alexandre Dumas, Sur Gérard
de Nerval. Nouveaux mémoires, Editions Complexe, 1990.
Scepi, Henri, Poésie vacante. Nerval, Mallarmé, Laforgue, Lyon, ENS éditions,
2008.
Scepi, Henri, «  Dire le réel  : détours et recours biographiques (Les Illuminés)  »,
Littérature, n° 158, juin 2010, p. 92-104.
Séginger, Gisèle, Nerval au miroir du temps  : Les Filles du feu, Les Chimères,
Paris, Ellipses, 2004.
Séginger, Gisèle, «  Révolte et création. Nerval et l'éthique de Caïn  », in
Amoralité de la littérature, morales de l'écrivain, actes du colloque international
organisé par le Centre «  Michel Baude - Littérature et Spiritualité  » de
l'Université de Metz, les 26 et 27 mars 1998, textes réunis et publiés par
Jean-Michel Wittmann, Paris, Champion, 2000, p. 153-161.
Séginger, Gisèle, « L'Allemagne nervalienne, terre de feu et terre des
Lumières  », in Limage du Nord chez Stendhal et les Romantiques, Orebro
University, 2004, p. 170-184.
Séginger, Gisèle, «  Nerval  : une révolution à retardement  ?  », colloque  :
Les révolutions littéraires  : idée et histoire, Université de Valenciennes, 13
etl4 octobre 2005, textes réunis par Jean-Yves Guérin et Agnès Spiquel,
Presses universitaires de Valenciennes, 2006, p. 157-173.
Séginger, Gisèle, «  Tout est mort, tout vit. Musset, Nerval  : la double figure
d'une génération  », Romantisme, n° 147, 2010, p. 55-68.
Séginger, Gisèle, «  La modernité du sacré nervalien  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.), Gérard de Nerval
et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 279-299.
Sergeant, Philippe, Gérard de Nerval, la mort d'Andros, Paris, éditions de la
Différence, 2006.
Simon, Anne, «  De Sylvie à la Recherche  : Proust et l'inspiration nervalienne  »,
Romantisme, n°95, 1997, p. 39-49.
Sosien, Barbara, «  Les débris d'un monde éclaté. Une lecture de Gérard de
Nerval  », Iris, n°23, 2002, p. 249-256.
Spiquel, Agnès, «  La déesse dévoilée  » in Gérard de Nerval, Les Filles du feu,
Aurélia, —Soleil noir, Actes du Colloque d'Agrégation des 28 et 29 novembre
1997, Paris, Sedes, 1997, p. 101-110.

173 173

Starobinski, Jean, L'Encre de la mélancolie, Paris, Seuil, 2012 [p. 480-484],
Steinmetz, Jean-Luc, Signets. Essais critiques sur la poésie du xvnf au xx* siècle,
Paris, José Corti, 1995 [«  Les poésies dans les Petits Châteaux de Bohême  »,
p. 71-86; « Un disciple de Du Bartas  : Gérard de Nerval  », p. 87-106],
Steinmetz, Jean-Luc, «  Le corps-parole de Delfica  », Romantisme, n° 15, 1977,
p. 18-33.
Steinmetz, Jean-Luc, «  Quatre hantises (sur les lieux de Bohême)  », Romantisme,
n°59, 1988/1.
Steinmetz, Jean-Luc, «  Remarques comparatives sur quatre sonnets de Nerval
(manuscrit Loubens)  », Revue belge de philologie et d'histoire, tome 72, fasc.
3, 1994, p. 617-630.
Steinmetz, Jean-Luc, Préface à Gérard de Nerval, Presses de l'Université de
Paris-Sorbonne, Mémoire de la critique, 1997, p. 7-27.
Steinmetz, Jean-Luc, Reconnaissances. Nerval, Baudelaire, Lautréamont, Rimbaud,
Mallarmé, Nantes, éditions Cécile Défaut, 2008 [«  La double poésie de
Gérard de Nerval  », p. 21-50 ; «  Le texte et la vie  », p. 51-72 ; «  La réception
critique de Nerval au xixe siècle  », p. 73-102],
Steinmetz, Jean-Luc, «  Le texte et la vie, ou le retour de Jenny Colon  »,
Europe, n°935, mars 2007, p. 25-37.
Steinmetz, Jean-Luc, «  La non-révélation des Chimères  », in Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno, Gérard de Nerval et
l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010, p. 19-32.
Steinmetz, Jean-Luc, «  Les rêves dans Aurélia de Gérard de Nerval  », Littérature,
n° 158, juin 2010, p. 105-116.
Stierle, Karlheinz, La Capitale des signes. Paris et son discours, préface de Jean
Starobinski, traduit de l'allemand par Marianne Rocher-Jacquin, Paris,
Editions de la Maison des sciences de l'homme, 2001 [«  Une lisibilité
imaginaire  : expérience de la ville et conscience mythique de soi chez
Gérard de Nerval  », p. 386-407].
Streiff-Moretti, Monique, «  Portraits dans une bibliothèque  : Nerval,
Tôppfer et quelques autres  », Cahiers Gérard de Nerval, V, 1982, p. 23-36.
Streiff-Moretti, Monique, «  Le Pastor Fido et les thèmes de l'Arcadia dans
Promenades et souvenirs  », L'Imaginaire nervalien. Lespace de l'Italie, Naples,
Edizioni scientifiche italiane, 1988, p. 261-272.
Streiff-Moretti, Monique, «  El Desdichado, la clef du Tarot  », in Nerval. Une
poétique du rêve, Actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des 10,
11 et 12 novembre 1986 organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert
Kopp, Paris, Genève, Champion-Slatkine, 1989, p. 267-281.
Streiff-Moretti, Monique, «  Gérard de Nerval et les métamorphoses
d'Isis  », Revue de Littérature française et comparée, Pau, PUP, 1997, p. 141-158.

174 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

Sylvos, Françoise, Nerval ou t Antimonde. Discours et figures de l'utopie, Paris,
L'Harmattan, 1997.
Sylvos, Françoise, «  Magnétisme et attraction dans Aurélia  », Littératures,
n°42, 2000, p. 99-113.
Tadié, Jean-Yves et Simon, Anne, « Proust et Nerval », Europe, n°935,
p. 154-158.
Tamura, Takeshi, «  Poésie et traduction. Le cas des Chimères  », in Jean-Nicolas
Illouz et Claude Mouchard (dir.), «  Clartés d'Orient  »  : Nerval ailleurs, Paris,
éditions Laurence Teper, 2004, p. 231-246.
Thomas, Catherine, Le Mythe du xvuf siècle au xix" siècle (1830-1860), Paris,
Honoré Champion, 2003 [«  Gérard de Nerval  : le xvuf siècle ou le désordre
créateur  », p. 97-102],
Thomas, Catherine, « Casanova dans le Voyage en Orient », in Nerval. Une
poétique du rêve, actes du colloque de Bâle, Mulhouse et Fribourg des 10,
11 et 12 novembre 1986, organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert
Kopp, Paris, Champion, 1989, p. 41-47.
Thorel-Cailleteau, Sylvie, «  La Loutre empaillée. Réalisme et fantaisie
dans Les Nuits d'octobre  », in Jean-Louis Cabanès et Jean-Pierre Saidah (dir.),
La Fantaisie post-romantique, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail,
2003, p. 253-264.
Tritsmans, Bruno, Textualité de l'instable. L'Écriture du Valois de Nerval, Berne,
Peter Lang SA, 1989.
Tritsmans, Bruno, «  Le discours du savoir dans Aurélia  », Littérature, n° 58,
1985, p. 19-28.
Tritsmans, Bruno, «  Les métamorphoses du palimpseste. Souvenir et
régénération chez Nerval  », Revue romane, n°21, Copenhague, 1989.
Tsujikawa, Keiko, Nerval et les limbes de l'histoire. Lecture des Illuminés, Préface
de Jean-Nicolas Illouz, Genève, Droz, 2008.
Tuzet, Hélène, Le Cosmos et l'imagination, Paris, José Corti, 1988.
VadÉ, Yves, LEnchantement littéraire. Ecriture et magie de Chateaubriand à
Rimbaud, Paris, Gallimard, 1990.
VadÉ, Yves, «  L'énonciation lyrique dans Les Chimères  », in Aspects du lyrisme
du xvf au XIX1 siècle. Ronsard, Rousseau, Nerval, actes du colloque organisé
par M.-H. Cotoni, J. Rieu, J.-M. Seillan à Nice, 5 et 6 décembre 1997,
Nice, Publications de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences humaines de
Nice, Université de Nice Sophia-Antipolis, Centre de recherches littéraires
pluridisciplinaires, 1998, p. 183-197.
Valency-Slakta, Gisèle, «  Sur Gérard de Nerval pendant la crise de 1841.
Chimères, rébus et calembours. Une poétique de l'enfermement  », in André
Magnan (dir.), Expériences limites de l'épistolaire. Lettres d'exil, d'enfermement,
de folie, Paris, Champion, 1993, p. 215-234.

175 175

Viatte, Alexandre, «  Mysticisme et poésie chez Gérard de Nerval  », Cahiers
de l'Association internationale des études françaises, n° 15, 1963.
Wieser, Dagmar, «  "En repassant le Rhin"  : la dialectique de l'identité chez
Heine et chez Nerval  », in Variations, n° 3, 1999, p. 13-26.
Wieser, Dagmar, «  Nerval au miroir de Ronsard et de Corneille  », in Laurent
Adert et Eric Eigenmann (dir.), L'Histoire dans la littérature, Genève, Droz,
2000, p. 195-217.
Wieser, Dagmar, Nerval  : une poétique du deuil à l'âge romantique, Genève,
Droz, 2004.
Wieser, Dagmar, «  Théophanies  : Nerval lecteur de Fénelon  », Plaisance,
n°7, 2006, p. 29-44.
Wieser, Dagmar, « Poésie et douleur », Europe, n°935, mars 2007, p. 80-89.
Wieser, Dagmar, «  Ecritures de l'irrationnel  : Proust lecteur de Nerval  », in
Jacques Bony, Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno (dir.),
Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité, Paris, Hermann, 2010,
p. 359-378.
Wieser, Dagmar, « Nerval et la science des déplacements  », Littérature, n° 158,
juin 2010, p. 33-46.
Wieser, Dagmar, «  Proust, Nerval et l'illusion poétique  », Bulletin d'informations
proustiennes, n°4l, 2011, p. 73-87.
White, Peter, «  Gautier, Nerval et la hantise du Doppelgànger  », Bulletin de la
Société Théophile Gautier, n° 10, 1988, p. 17-32.
White, Peter, «  Gérard de Nerval, inspirateur d'un conte de Gautier, Deux
acteurs pour un rôle  », Revue de littérature comparée, juillet-septembre, 1966,
p. 474-478.
Ziegler, Jean, «  Nerval à la Bibliothèque nationale  », Gérard de Nerval et la
Bibliothèque nationale, Namur, Presses Universitaires de Namur, Etudes
nervaliennes et romantiques, n°4, 1982, p. 11-18.
Zimmermann, Martin, Nerval lecteur de Heine. Essai de sémiotique comparative,
Paris-Montréal, L'Harmattan, 1999.
Zink, Michel, Le Moyen Âge et ses chansons. Ou un passé en trompe-l'œil, Paris,
Editions de Fallois, [«  "La fée des légendes éternellement jeune". Chansons
populaires, vieilles chansons. De Marot à Nerval, p. 73-90  »]

176 AURÉLIA OU LE RÊVE ET LA VIE

OUVRAGES COLLECTIFS OU NUMÉRAUX SPÉCIAUX CONSACRÉS À NERVAL
Cahiers de l'Herne. Gérard de Nerval, Éditions de l'Herne, 1980.
Le Rêve et la vie. Aurélia, Sylvie, Les Chimères de Gérard de Nerval, actes du
colloque du 19 janvier 1986, Paris, SEDES, 1986.
L'Imaginaire nervalien. LEspace de l'Italie, textes recueillis et présentés par
Monique Streiff Moretti, Naples, Edizioni Scientifiche Italiane, 1988.
Nerval. Une poétique du rêve, actes du colloque de Bâle, des 10,11 et 12 novembre
1986, organisé par Jacques Huré, Joseph Jurt et Robert Kopp, Paris,
Honoré Champion, 1989.
Gérard de Nerval, actes du colloque de la Sorbonne du 15 novembre 1997, éd.
André Guyaux, Paris, Presses de l'Université de Paris-Sorbonne, 1997.
Gérard de Nerval, Les Filles du Feu, Aurélia, « Soleil noir  », textes réunis par
José-Luis Diaz, actes du colloque d'agrégation des 28 et 29 novembre
1997, Paris, SEDES, 1997.
Médaillons nervaliens. Onze études à la mémoire du Père Jean Guillaume, sous la
direction de Hisashi Mizuno, Saint-Genouph, Nizet, 2003.
«  Clartés d'Orient  », Nerval ailleurs, sous la direction de Jean-Nicolas Illouz et
Claude Mouchard, Paris, Editions Laurence Teper, 2004.
Quinze études sur Nerval et le romantisme, en hommage à Jacques Bony, sous la
direction de Hisashi Mizuno et Jérôme Thélot, Paris, Editions Kimé, 2005.
Revue d'histoire littéraire de la France, 2005, n°4.
Plaisance, rixista di letterature francese moderna e contemporanea, «  Gérard
de Nerval et la mort  », éd. Jacques Bony, n°7, 2006.
Europe, «  Gérard de Nerval  », n°935, mars 2007.
Gérard de Nerval et l'esthétique de la modernité, sous la direction de Jacques Bony,
Gabrielle Chamarat-Malandain et Hisashi Mizuno, Paris, Hermann, 2010.
Littérature, «  Nerval  », Textes réunis et présentés par Jean-Nicolas Illouz,
n° 158, juin 2010.
Baudelaire et Nerval  : poétiques comparées, actes du colloque international de
Zurich (25-27 octobre 2007), Études réunies par Patrick Labarthe et
Dagmar Wieser, avec la collaboration de Jean-Paul Avice, Paris, Honoré
Champion, 2014.