Aller au contenu

Le sublime selon Kant et Schiller et la théorie musicale de Michaelis

  • Type de publication: Article de collectif
  • Collectif: À la croisée des arts Sublime et musique religieuse en Europe (xviie-xviiie siècles)
  • Auteur: Kapp (Volker)
  •  
  • Pages: 427 à 442
  • ISBN: 978-2-8124-4678-8
  • ISSN: 2108-9876
  • DOI: 10.15122/isbn.978-2-8124-4680-1.p.0427
  • Éditeur: Classiques Garnier
  • Collection / Revue: Lire le xviie siècle, n° 32
  • Série: Musique et littérature, n° 4
  • Date de parution: 28/05/2015
  • Année de publication: 2015
  • Langues: Français
  • Résumé: Introduit par Schiller à l’esthétique kantienne, Michaelis construit sa propre théorie musicale, marquée aussi bien par le philosophe de Königsberg que par le poète : la musique n’est sublime qu’en tant que ses mélodies vigoureuses et ses harmonies hardies élèvent l’imagination aux pensées et images sublimes. Sa théorie offre une vision d’ensemble de l’art musical englobant la musique instrumentale.

  • Article de collectif: Précédent 25/31 Suivant

    • Version pdf
    • Version html
Disponibilité: Disponible Actuellement indisponible
Prix normal
Support: Numérique
Code de téléchargement
Le code que vous allez entrer est à usage unique. Vous ne pourrez pas l'utiliser pour télécharger une seconde fois cette contribution.
Nous vous conseillons d'enregistrer le fichier pdf sur un espace de stockage auquel vous avez un accès régulier (disque dur, clé USB, etc.).